1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Marisol Touraine : "Il n'y a eu aucune augmentation du nombre d’IVG en 2013"
2 min de lecture

Marisol Touraine : "Il n'y a eu aucune augmentation du nombre d’IVG en 2013"

INVITÉE RTL - Les Françaises délaissent la pilule au profit d'autres modes de contraception. Pour Marisol Touraine, le bilan reste "positif", puisque 97% des femmes continuent de recourir à ce type de moyens.

Marisol Touraine, ministre de la Santé, le 24 janvier 2014 à Cergy-Pontoise.
Marisol Touraine, ministre de la Santé, le 24 janvier 2014 à Cergy-Pontoise.
Marie-Pierre Haddad

Après le scandale des pilules de troisième et quatrième générations, les Françaises délaissent de plus en plus ce mode de contraception, pour en utiliser d’autres, comme l’explique une étude de l’Institut national d’études démographiques

La pilule de plus en plus délaissée

Une femme sur cinq déclare avoir changé de contraception. Le recours à la pilule est passé de 50% en 2010 à 41% en 2013. "On constate que les femmes continuent à 97% à recourir à des moyens de contraception, ce qui est quand même très positif", estime Marisol Touraine, avant d’ajouter qu’"aucune augmentation du nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG)", n’a été enregistrée. 

Selon la ministre de la Santé, "il y a des évolutions qui se font et c’est le libre choix des femmes qui se fait". Marisol Touraine explique vouloir aider les femmes qui ont le moins de moyens financiers. "Elles ont tendance à ne pas aller voir un professionnel de la santé, non pas parce que la contraception coûte cher, mais parce qu’elles ne peuvent pas avancer les frais d’une consultation", déclare-t-elle au micro de RTL

Meilleure prise en charge des frais dentaires et d'optique

Autre volonté du ministère de la Santé : permettre à certaines complémentaires santé d’avoir de meilleures conditions fiscales. Marisol Touraine explique ainsi vouloir "garantir le minimum de prise en charge, en matière de dents et de lunettes. Il y aura aussi un minimum pour les personnes hospitalisées". 

Nous ne faisons preuve d’aucune tolérance concernant la maltraitance en maison de retraite

Marisol Touraine, ministre de la Santé
À lire aussi

La ministre de la Santé est également revenue sur les soupçons de maltraitance dans une maison de retraite à Strasbourg. Une information judiciaire a été ouverte contre X dans l'établissement, qui fait également l'objet d'une inspection de l'Agence régionale de Santé.

Marisol Touraine assure suivre l’affaire de très près. "Nous ne faisons preuve d’aucune tolérance en la matière car les conditions d’accueil des personnes âgées doivent être irréprochables et garanties. Je ne veux pas accuser avant d’avoir les éléments à disposition pour le faire", conclut-elle. 

À écouter

Marisol Touraine : "Il n'y a eu aucune augmentation du nombre d'IVG en 2013"
04:13
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/