1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Manifestation d'agriculteurs à Lille : 20 km de bouchons sur l'A1 et l'A25
2 min de lecture

Manifestation d'agriculteurs à Lille : 20 km de bouchons sur l'A1 et l'A25

Avec l'aide de tracteurs, les agriculteurs ont bloqué plusieurs heures le trafic sur les autoroutes A1 et A25 au niveau de Lille.

Des agriculteurs manifestent près de Strasbourg, en 2000 (Archives).
Des agriculteurs manifestent près de Strasbourg, en 2000 (Archives).
Crédit : AFP / FRANCK FIFE
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les agriculteurs s'indignent de "l'avalanche réglementaire". Pour se faire entendre, ils ont bloqué ce mardi pendant plusieurs heures le trafic sur les autoroutes A1 et A25 au niveau de Lille. Sur l'A25, dans le sens Dunkerque-Lille, 35 tracteurs ont bloqué les deux voies de circulation et sur l'A1, dans le sens Paris-Lille, il y avait 19 tracteurs sur trois voies, selon Bison Futé qui a enregistré jusqu'à 20 km de bouchons.

Les agriculteurs se sont ensuite rendus dans le centre de Lille, où une délégation a été reçue en préfecture. A Calais (Pas-de-Calais), une centaine de tracteurs se sont rendus à la sous-préfecture. Il y avait d'autres rassemblements dans le département à Saint-Omer, Boulogne-sur-Mer et Montreuil. Rien que dans cette ville, quelque 120 tracteurs ont défilé.

Une action "plus large" dans les jours à venir ?

Le mouvement, à l'appel des Jeunes agriculteurs et de la FRSEA Nord/Pas-de-Calais, vise à dénoncer un ensemble de mesures, dont le Schéma régional de cohérence écologique et la loi sur la biodiversité. La FNSEA va "certainement annoncer demain pour les jours qui viennent une action plus large", a déclaré ce mardi 17 juin Xavier Beulin, président de la FNSEA.

"Globalement, il ne se passe pas une semaine sans qu'on nous rajoute de nouvelles réglementations, ou de nouvelles normes. Il ne s'agit pas de revenir en arrière au plan social ou environnemental mais il est temps de revenir pour deux ou trois ans à une France qui se remet au travail, qui produit, qui innove", a-t-il expliqué.

On a le sentiment qu'on veut nous brider de partout et pendant ce temps nos voisins galopent.

Xavier Beulin, président de la FNSEA

"On sent que ça bouge, avec une volonté d'avancer notamment en matière de simplification mais ça ne va pas assez vite et même on en rajoute", a-t-il estimé. Cette mobilisation de la FNSEA intervient alors que la loi d'avenir agricole doit revenir en seconde lecture à l'Assemblée nationale le 24 juin.

"Il y a un mal être ressenti en ce moment, on a le sentiment qu'on veut nous brider de partout et pendant ce temps nos voisins galopent", a conclu Xavier Beulin.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/