1 min de lecture Transparence

Lutte contre les Lobbies : 2 ONG demandent plus de transparence aux politiques

Le WWF et Transparency International lancent une pétition et une campagne demandant aux personnalités politiques davantage de transparence sur leurs relation avec les groupes de pression.

L'Assemblée nationale (illustration
L'Assemblée nationale (illustration Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Elles réclament la transparence. Les ONG Transparency International et WWF se mobilisent à partir de lundi 30 septembre, exigeant notamment que les personnalités politiques publient l'agenda de leurs rencontres avec les groupes de pression, les lobbies.

"Un début de réglementation a été amorcé mais elle reste encore très insuffisante et ne permet pas de savoir qu’elle est l’influence de tel ou tel lobby sur la décision publique", écrivent-elles dans un communiqué.

Depuis 2017, les lobbies sont tenus de déclarer leurs activités à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). "Une avancée notable", notent WWF et  Transparency International. Mais pas suffisante selon les deux ONG qui en appellent à la responsabilité des personnalités politiques elles-mêmes : "Vous devez vous aussi contribuer à cet effort de transparence, en rendant publiques vos rencontres avec les lobbies."

Pour cela, elles demandent deux choses : d'une part que les rencontres avec les lobbyistes soient rendues publiques, et que davantage d'informations soient demandées aux lobbies lors de leur déclaration à la HATVP. Les deux ONG ont lancé une pétition pour appuyer leurs demandes. Publiée sur le site internet du WWF, elle rassemble lundi 1.155 signatures. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transparence Politique ONG
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants