1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Louise, Gabriel... Les prénoms les plus donnés en France en 2015
2 min de lecture

Louise, Gabriel... Les prénoms les plus donnés en France en 2015

Plus de 778.000 enfants sont nés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015, et ce sont plutôt les prénoms du passé qui reviennent en force, selon le palmarès annuel de l'Insee.

Un bébé dans son berceau (illustration)
Un bébé dans son berceau (illustration)
Louise, Gabriel : les prénoms les plus donnés en France en 2015
01:07
Arnaud Tousch & Léa Stassinet

Chez les filles, Louise reste indétrônable, même si ce classique perd un peu de terrain. Près de 4.540 petites Louise ont vu le jour en 2015, pour un total de plus de 778.000 naissances. Sur la deuxième marche du podium on retrouve Emma, qui passe devant Jade. Pas de changements sur le trio de tête donc, si l'on compare au classement 2014.

Chez les garçons, Gabriel domine les débats. Il gagne une place et réussit à se hisser devant Lucas, star des prénoms en 2014, qui lui recule à la troisième place. Entre les deux, on retrouve Jules, qui fait un bond, en passant de la cinquième à la deuxième place en un an. 

Évidemment, les résultats changent selon les départements. Si Louise arrive en tête dans la plupart d'entre eux, c'est le prénom Chloé qui a été le plus donné en Haute-Marne, dans le territoire de Belfort, dans les Hautes-Alpes ou encore dans l'Orne. Les Lina sont aussi bien représentées, elles arrivent en première position surtout dans l'Est de la France comme par exemple dans le Haut-Rhin, le Jura ou les Bouches-du-Rhône. En Corse, c'est le prénom Ghjulia qui rafle tout sur son passage. 

Des parents toujours plus inventifs

Chez les garçons, outre les prénoms présents sur le podium, on retrouve beaucoup de Léo, prénom le plus donné dans le Finistère, le Loir-et-Cher ou encore la Meuse. À noter aussi qu'Ethan, numéro un dans les Pyrénées-Orientales, en Seine-et-Marne et dans le Morbihan, est également le prénom masculin le plus donné dans les territoires d'outre-mer

À écouter aussi

Mais il y a encore toujours les originaux, ces parents qui font preuve d'inventivité. En Normandie par exemple, où l'on a pu faire connaissance avec une Séphora, et même une petite Louve. Attention aux excès, tout n'est quand même pas permis. La justice a déjà refusé certains prénoms, comme Nutella, ou encore Titeuf. Plus récemment en 2014, c'est le prénom Fraise qui a été censuré, le juge estimant qu'il "serait nécessairement à l'origine de moqueries". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/