1 min de lecture Histoire de France

"Louis XIV a droit à un sacré sacre médiatique", remarque Nicolas Domenach

REPLAY - BILLET - Le journaliste s'étonne que nos journaux ne parlent plus que de nos rois d'autrefois, et notamment du Roi-Soleil, disparu il y a tout juste 300 ans.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL
>
"On est pas forcément d'accord", Nicolas Domenach, 2 septembre 2015 Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach

"On a sorti les violons et les grandes orgues pour le tricentenaire d'un trépassé dont la disparition a quand même eu moins d'importance que celle de Louis XVI", note Nicolas Domenach. "Or cette rentrée, c'est lui, en fin c'est Louis... XIV", s'amuse le journaliste, évoquant le "sacré sacre médiatique" du Roi-Soleil dans les librairies et dans les télés. S'il avoue "frissonner aux célébrations des nobles figures de notre mythologie nationale" et "s'émouvoir  lors des cérémonies du souvenir qui renforcent la mémoire collective", il juge que "cette complaisance névrotique pour une longue agonie relève d'un malaise profond".

"On se demande pourquoi cette fin d'un règne sans fin, saluée autrefois par des chants de soulagement après tant de famines et de guerres (...), nous fascine aujourd'hui au point d'en faire un événement aussi tympanisant", interroge-t-il.

Notre modernité mondialisée et banalisée nous fait exalter jusqu'à la névrose un passé national épique

Nicolas Domenach
Partager la citation
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire de France Vidéo Polémique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants