1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Londres : il faut "taper du poing sur la table", selon un ancien cadre de la DGSE
1 min de lecture

Londres : il faut "taper du poing sur la table", selon un ancien cadre de la DGSE

INVITÉ RTL - Alors que 7 personnes ont été tuées et près de 50 blessées à Londres samedi 3 juin, Pierre Martinet, ancien cadre de la DGSE, revient sur le mode opératoire de cet attentat.

Des services de secours et des forces de l'ordre à Londres, le 4 juin 2016
Des services de secours et des forces de l'ordre à Londres, le 4 juin 2016
Crédit : DANIEL SORABJI / AFP
Terrorisme : il faut "taper du poing sur la table" selon Pierre Martinet
04:55
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier
Animateur

Y a-t-il quelque chose à faire contre un attentat comme celui qui a endeuillé Londres ce weekend ? "Aujourd'hui, pour empêcher un attentat comme celui-ci, c'est très compliqué. S'ils passent au travers des services de renseignements, on n'arrivera pas à les arrêter", explique Pierre Martinet, ancien cadre de la DGSE. "Il faut donc travailler sur les primo-intervenants et sur le temps de réaction. Plus le temps de réaction est faible, et moins il y aura de victimes", ajoute-t-il.

"Les forces de l'ordre britanniques ont mis 8 minutes pour intervenir. Ils se félicitent d'une intervention si rapide, mais en 8 minutes il y a eu presque 8 morts, donc c'est déjà beaucoup trop", estime-t-il. Une faculté de réaction qui est un facteur primordial, selon Pierre Martinet. Celle-ci doit être l'objet d'efforts toujours plus importants de la part des gouvernements confrontés à la menace terroriste.

"La sécurité, c'est la prévention, mais le risque zéro n'existe pas. Il va être difficile aujourd'hui de "bunkeriser" toute l'Europe, toutes nos villes, toutes nos rues", analyse l'ancien de la DGSE. "Pour conserver nos modes de vie, il faut changer certains comportements (...) Il faut une vraie collaboration entre le secteur privé et le secteur institutionnel, de façon à avoir tous les acteurs de la sécurité publique et privée actifs dans ce domaine", juge-t-il. Pierre Martinet conclut en déclarant qu'il faut "taper du poing sur la table" pour faire changer les choses en la matière.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/