2 min de lecture Manifestations

Loi Travail : "les interdictions de manifester sont choquantes" dénonce Raphaël Kempf

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - L'avocat défend dix personnes concernées par ces dispositions individuelles. Quatre d'entre elles pourront se rendre à la manifestation de ce mardi 17 mai.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Loi Travail : "les interdictions de manifester sont choquantes" dénonce Raphaël Kempf Crédit Image : ERIC FEFERBERG / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Christelle Rebière
Christelle Rebière et Vincent Parizot

Mesure inédite de la part de la préfecture de police de Paris, des opposants à la loi Travail ont reçu des interdictions individuelles de manifester ce mardi 17 mai. L'objectif est d'éviter de nouvelles violences. C'est la première fois que de telles restrictions, prévues par les dispositions de l'état d'urgence, sont prononcées dans la capitale. La préfecture motive cette mesure en expliquant que ces personnes ont déjà été identifiées comme fauteurs de troubles lors des manifestations précédentes.

Un argument que réfute farouchement Maître Raphaël Kempf qui défend dix personnes concernées : "ce qui est particulièrement grave et choquant, ce sont ces interdictions préventives qui sont uniquement basées sur des renseignements et pas sur des faits établis. Il s'agit d'un détournement de l'état d'urgence", dénonce l'avocat. Raphaël Kempf était d'ailleurs présent au tribunal administratif ce mardi 17 mai pour déposer les recours de ces clients. Et visiblement, l'institution lui a donné raison : "Quatre de mes clients pourront aller manifester aujourd’hui et je m'en félicite. Cela signifie que le tribunal estime que la liberté de manifester est un droit fondamental", approuve l'avocat. 

Le préfet a peut être voulu écarter la présence d'opposants politiques à une manifestation d'envergure nationale

Maître Raphaël Kempf
Partager la citation

"Les arguments sur lesquels s'appuient ces ordonnances sont contestables puisque les arrêtés ont été pris à partir de notes blanches non signées par les services de renseignements" détaille Raphaël Kempf. Pour lui, loin de vouloir dissuader les réels casseurs, le préfet a peut être "voulu écarter la présence d'opposants politiques à une manifestation d'envergure nationale." Six de ses clients se retrouvent même dans une situation aberrante puisqu'ils habitent précisément dans les zones qui leur sont interdites d'accès. "Arrêter des manifestants qui commettent des violences lors d'un défilé très bien mais dans les cas dont je m'occupe, la préfecture suppose qu'elles vont avoir lieu, c'est du délit d'intention. Le début de la loi du soupçon", accuse-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Loi Travail Avocat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783112627
Loi Travail : "les interdictions de manifester sont choquantes" dénonce Raphaël Kempf
Loi Travail : "les interdictions de manifester sont choquantes" dénonce Raphaël Kempf
REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - L'avocat défend dix personnes concernées par ces dispositions individuelles. Quatre d'entre elles pourront se rendre à la manifestation de ce mardi 17 mai.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/loi-travail-les-interdictions-de-manifester-sont-choquantes-denonce-raphael-kempf-7783112627
2016-05-17 14:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bWAiEZ-nAFINSsZDKyjthg/330v220-2/online/image/2016/0324/7782531690_paris-une-manifestation-a-conduit-a-15-interpellations-en-marge-du-cortege.jpg