1 min de lecture Manifestations

Loi Travail : François Hollande fait "le dos rond en attendant que ça se passe", selon Raymond Soubie

REPLAY / INVITÉ RTL - L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy s'exprime sur la façon dont le président fait face à la contestation.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Loi Travail : François Hollande fait "le dos rond en attendant que ça se passe", selon Raymond Soubie Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Agnès Bonfillon,Sylvain Charley | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Sylvain Charley

La rue s'est à nouveau mobilisée ce mardi 17 mai face au projet de loi Travail. Mais François Hollande a répété qu'il ne renoncerait pas. Et Raymond Soubie, ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy, ne croit pas que le président reculera. "Si le gouvernement retirait le projet El Khomri, il serait mort premièrement. Et deuxièmement, il mettrait dans une situation épouvantable les organisations très importantes qui ont soutenu le projet, à savoir côté syndical la CFDT et côté étudiant la Fage", déclare-t-il.

Le chef de l’État n'a "aucun intérêt politique à retirer le projet" et "à ce stade", Raymond Soubie ne pense pas que l'ampleur de la mobilisation puisse le pousser à rétro-pédaler. "Le président va attendre que les mouvements se fatiguent", précise l'homme qui dirige les sociétés de conseil Alixio et Taddeo, avant d'ajouter : "Sa moins mauvaise tactique consiste à faire le dos rond en attendant que ça se passe. Mais il est vrai qu'à un an de la présidentielle, ce n'est pas l'idéal".

Deux partis socialistes

Raymond Soubie était favorable à la toute première version du projet, mais celui-ci a été révisé "en dernière minute", d'où l'explosion de la contestation. Le problème est que ce texte de 120 pages n'a "jamais été expliqué". "Cette affaire est tout à fait typique sur la manière de conduire ou ne pas bien conduire une réforme. Une réforme, quand on l'annonce, on l'amène jusqu'au bout et on l'explique", estime l'invité de RTL.

La cassure avec les syndicats et les divisions au sein de la majorité poussent Raymond Soubie à développer une réflexion : "Il y a deux partis socialistes : celui qui adhère à une sorte de social-démocratie et celui qui est attaché à ses dogmes de toujours".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Loi Travail François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants