1 min de lecture Auto

Limitation à 80 km/h : "L'argent des PV ira aux hôpitaux, pas pour combler les dettes"

INVITÉ RTL - Au 1er juillet prochain, la vitesse sur nos routes secondaires sera limitée à 80 km/h. Comment cette mesure va-t-elle se mettre en place ? Les explications d'Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Limitation à 80 km/h : "L'argent des PV ira aux hôpitaux, pas pour combler les dettes" Crédit Image : AFP/ Nicolas TUCAT | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Loïc Farge

Le 17 juin est paru au Journal officiel un décret limitant, à compter du 1er juillet, à 80 km/h la vitesse autorisée sur 400.000 kilomètres de routes secondaires. La mesure est critiquée. Mais selon le gouvernement, elle permettra de sauver 300 à 400 vies par an.

Quelle est la réalité du rapport entre ces chiffres ? "Ce n'est pas intuitif. On s'est tous fait peur un jour avec un téléphone au volant ou avec une conduite en état d'ébriété, et on se dit que rouler à 80 ne va rien changer. En fait, c'est la loi des grands nombres", a expliqué mardi 20 juin Emmanuel Barbe dans la Matinale de RTL.

"On parcourt chaque année en France 500 milliards de kilomètres, il y a chaque année en France environ 70.000 accidents. Si vous baissez la vitesse moyenne des véhicules, vous baissez le risque : on va éviter des accidents, et quand on les évitera pas ils seront moins graves", a argué le délégué interministériel à la Sécurité routière.

À lire aussi
Des voitures sans permis (Illustration) permis de conduire
Les voitures sans permis, un choix parfois économique


Tous les radars seront paramétrés pour la date fatidique. Un automobiliste pris en infraction à 90 km/h le 1er juillet sur une route qui vient de changer de limitation de vitesse devra donc s'acquitter de 68 euros d'amende et se verra retirer un point sur son permis.

Traçabilité de l'argent des PV

Beaucoup de chiffres circulent autour de ce que va rapporter cette mesure. On parle même de 325 millions d'euros. Une somme réfutée catégoriquement par Emmanuel Barbe. Il y a aura, selon lui, "certainement une légère augmentation des amendes au début".

"De toute façon l'argent des PV ira aux hôpitaux, ce n'est pas pour combler les dettes", a-t-il prévenu. "L'augmentation de ressources sera affectée à un fonds et sera traçable en loi de Finances (...) Vous pourrez vérifier, ce sera publié sur Internet, il n'y a donc aucun doute là-dessus", s'est engagé le délégué interministériel. Petite précision apportée : "Il n'y aura pas de radars en plus".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Sécurité routière Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793818256
Limitation à 80 km/h : "L'argent des PV ira aux hôpitaux, pas pour combler les dettes"
Limitation à 80 km/h : "L'argent des PV ira aux hôpitaux, pas pour combler les dettes"
INVITÉ RTL - Au 1er juillet prochain, la vitesse sur nos routes secondaires sera limitée à 80 km/h. Comment cette mesure va-t-elle se mettre en place ? Les explications d'Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/limitation-a-80-km-h-l-argent-des-pv-ira-aux-hopitaux-pas-pour-combler-les-dettes-7793818256
2018-06-20 11:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pQcBH1JAl77iihoMKV3asA/330v220-2/online/image/2018/0620/7793820513_un-panneau-de-limitation-a-80-kilometres-heure-illustration.jpg