1 min de lecture Santé

Levothyrox : pas de "lien établi" entre le médicament et 14 décès signalés

L'Agence nationale de sécurité du médicament confirme des décès de patients traités au Levothyrox, mais réfute tout lien direct.

Une boite de Levothyrox, le médicament pris par les malades de la thyroïde (illustration)
Une boite de Levothyrox, le médicament pris par les malades de la thyroïde (illustration) Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Quatorze décès de patients qui prenaient du Levothyrox, mais pas seulement, ont été signalés dans la base nationale qui recense les effets indésirables des médicaments. Cette information a été communiquée mercredi 29 novembre par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). L'annonce confirme ainsi des révélations de l'hebdomadaire Ebdo.

L'ANSM affirme qu'il n'est pas possible d'établir de "lien" entre ces décès et la prise du médicament, utilisé par trois millions de Français pour des troubles de la thyroïde. "Ces patients recevaient plusieurs traitements et souffraient pour la plupart de pathologies graves. (...) Si un lien est établi avec le Levothyrox, l’ANSM prendra les mesures nécessaires", fait savoir l'organisme dans une série de tweets.

Un expert de l'agence soulève toutefois des questions, de façon anonyme, auprès d'Ebdo : "Mais comment l'ANSM ou le ministère (de la Santé, ndlr) peuvent-ils certifier qu'il n'y a pas de décès sous Levothyrox ? Ils n'en savent rien".

À lire aussi
Un scorpion (Illustration). Oise
Oise : une femme piquée par un scorpion mortel sur son lieu de travail

L'ANSM mène une enquête depuis plusieurs semaines, après des plaintes de patients assurant souffrir de troubles depuis un changement de formule du Levothyrox. Produit par le laboratoire Merck, la modification a été effectuée à la demande de l'ANSM invoquant un besoin de stabiliser l'excipient (substance entourant la molécule active). Bien que les autorités sanitaires aient nié toute responsabilité de la nouvelle formule, la précédente version du médicament a été temporairement remise sur le marché sous un nouveau nom.

La nouvelle formule du Levothyrox a déjà suscité plus de 300 plaintes, ce qui a conduit la justice à ouvrir une enquête. Des perquisitions ont eu lieu au siège de Merck à Lyon et au siège de l'ANSM. À Lyon, une autre audience civile est prévue courant décembre dans le cadre d'une action collective, avec plus d'une centaine d'assignations. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791213665
Levothyrox : pas de "lien établi" entre le médicament et 14 décès signalés
Levothyrox : pas de "lien établi" entre le médicament et 14 décès signalés
L'Agence nationale de sécurité du médicament confirme des décès de patients traités au Levothyrox, mais réfute tout lien direct.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/levothyrox-pas-de-lien-etabli-entre-le-medicament-et-14-deces-signales-7791213665
2017-11-30 21:52:08
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lpjCdK0lfDr-tx8V2htGXg/330v220-2/online/image/2017/0911/7790054042_une-boite-de-levothyrox-le-medicament-pris-par-les-3-millions-de-francais-malades-de-la-thyroides.jpg