4 min de lecture Société

Il y a de plus en plus de violences sexuelles entre enfants, selon une association

"Le Figaro" révèle mercredi 10 janvier que de plus en plus d'enfants sont victimes de violences sexuelles de la part d'autres enfants. On estime aujourd'hui que la moitié des victimes de violences sexuelles ont subi les premières agressions avant 11 ans.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Les violences sexuelles entre enfants en hausse Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot

Alors qu'on vous parle beaucoup ces dernières semaines des agressions faites aux femmes, on apprend ce mercredi 10 janvier que les enfants sont de plus en plus victimes de violences sexuelles. Des violences sexuelles entre enfants. Témoignage glaçant d'Arthur, 4 ans. Il est en moyenne section de maternelle.

En milieu d'année, ses parents remarquent un changement dans son comportement. Il a du mal à s'endormir, ne veut plus aller à l'école. Il finit par leur dire que cinq garçons ont voulu lui baisser son pantalon de force. Puis les révélations s’enchaînent. "Dans les toilettes, raconte Arthur, j'ai vu Carl qui mordait la zézette et les fesses de Zoé."

Des agressions entre enfants comme celle-ci, l'association Stop aux violences sexuelles en dénombre de plus en plus depuis 2 ou 3 ansDans Le Figaro, elle évoque même "une urgence de santé publique". Problème, le sujet est tabou.

À lire aussi
Une piscine mobile pour apprendre à nager société
VIDÉO - Un camion-piscine pour apprendre à nager

La preuve avec le petit Arthur. Quand ses parents ont prévenu le directeur de l'école, il a préféré exclure le petit garçon. Il ne voulait pas d'esclandre. Quant aux parents de Carl et de Zoé, ils n'ont jamais été prévenus.

On estime aujourd'hui que la moitié des victimes de violences sexuelles ont subi les premières agressions avant 11 ans, 23% avant 6 ans. Un agresseur sur quatre est mineur. Des drames qui ont un coût. Outre les traitements psychiatriques, de nombreuses pathologies seraient des conséquences de violences sexuelles vécues dans l'enfance.

Diabète, hypertension, cancers, maladies auto-immunes ou encore stérilité. D'après l'association Stop aux violences sexuelles, cela représenterait 10 milliards d'euros chaque année pour l'Assurance maladie, 100 milliards si on intègre les coûts médicaux sociaux.

"Clairement il y a urgence, en l'absence de traitements, certaines victimes risquent de devenir auteur à leur tour", dit le docteur Violaine Guerin.

Ce que veulent les moins de 40 ans

L'Express, lui, s'intéresse cette semaine aux moins de 40 ans, avec une grande enquête sur cette discrète moitié de France. 40 ans, c'est aujourd'hui l'âge médian de la population française. Une génération "en même temps", dit Jérôme Fouquet, de l'Ifop qui s'est penché sur leurs attentes.

Un exemple : s'ils sont très libéraux dans le domaine de la bioéthique (la GPA, l'euthanasie), ils sont en revanche très durs sur les questions de sécurité. Une majorité, courte mais tout de même, souhaite ainsi le rétablissement de la peine de mort. "GPA et peine capitale, curieuse époque", écrit Anne Rosencher.

Parmi ces moins de 40 ans : Édouard Philippe. "Un Premier ministre heureux", peut-on lire toujours dans l'Express. L'enfer de Matignon décrit par quasiment tous ses prédécesseurs, il ne connait pas. "Ce premier ministre en effet ne ressemble à aucun autre", écrit Éric Mandonet qui raconte que lorsqu'il monte dans son Falcon, Édouard Philippe sort une petite enceinte portative qu'il branche à son iPhone pour écouter un peu de rock : Bob Dylan, Coldplay ou encore Bruce Springsteen. Du jamais vu de mémoire d'avion gouvernemental.

Le matin de la mort de Johnny Hallyday, il est arrivé à son bureau en chantant Que je t'aime. Ça aussi c'est inédit. En fait, Édouard Philippe impose son style, celui-là même qu'il vantait sur C8 devant des enfants il y a quelques semaines. Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

"L'ambiance est tellement bonne à Matignon, ajoute le journaliste, que même Marine Le Pen à demander à y revenir". Reçue comme tous les autres chefs de parti en novembre pour évoquer le mode de scrutin des élections européennes. La présidente du FN, qui a trouvé Édouard Philippe très courtois, a demandé un second rendez-vous pour évoquer cette fois ses problèmes bancaires. Elle l'obtint le 19 décembre, en toute confidentialité. Selon l'Express, le chef du gouvernement lui aurait garanti qu'une solution sera trouvée.

Le blues de Gérald Darmanin

Un Premier ministre heureux donc. Ce n'est en revanche visiblement pas le cas de son ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, tout juste 35 ans. C'est ce qu'on peut lire dans le magazine Charles qui sort aujourd'hui.

"Je ne suis pas extrêmement heureux, confie-t-il. Je ne suis pas malheureux mais c'est un moment de ma vie." Et de critiquer le bâtiment de Bercy, le logement de fonction et ses étiquettes impersonnelles sur tous les meubles, le fait aussi d’être suivi en permanence par un officier de sécurité.

"Je n'aime pas les contraintes", ajoute-t-il avant de déclarer : "Je l'ai déjà dit, je ne veux pas être président de la République. je suis sûr qu'après mon expérience gouvernementale j’arrêterai. J'ouvrirai un resto ou un bar à vin."

Info ou intox, on peut se poser la question. D'autant qu'Emmanuel Macron le décrit, parait-il, comme l'un des meilleurs de sa génération. C'est d'ailleurs comme cela qu'il l'aurait convaincu d'entrer au gouvernement.

La retraite d'un centenaire

Lui a plus de trois fois l'âge de Gérald Darmanin. À 106 ans, Robert Marchand a décidé de prendre sa retraite. Le cycliste, détenteur du record du monde de l'heure des plus de 105 ans, arrête la compétition. "La tension déconne" explique-t-il. "Ses toubibs ne veulent en effet plus qu'il fasse de gros efforts", explique l'un de ses amis et voisin dans les colonnes du Dauphiné libéré. "Mais de toute façon il a déjà tout", ajoute-t-il.

Le super centenaire va tout de même continuer à pédaler, mais chez lui, sur son vélo d'appartement. "Le sport est la meilleure chose qui soit pour tout être humain", dit d'ailleurs Robert Marchand dans le Journal de la Marne. "Il conserve : la preuve", ajoute-t-il.

Voilà qui va peut-être nous aider à tenir ENFIN une bonne résolution en ce début d'année. Faites du sport.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Enfants Violence à l'école
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791767924
Il y a de plus en plus de violences sexuelles entre enfants, selon une association
Il y a de plus en plus de violences sexuelles entre enfants, selon une association
"Le Figaro" révèle mercredi 10 janvier que de plus en plus d'enfants sont victimes de violences sexuelles de la part d'autres enfants. On estime aujourd'hui que la moitié des victimes de violences sexuelles ont subi les premières agressions avant 11 ans.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-violences-sexuelles-entre-enfants-en-hausse-7791767924
2018-01-10 11:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tcfg1x68evXmGA71fyC7WA/330v220-2/online/image/2015/1030/7780305198_un-ecolier-a-paris.jpg