1 min de lecture Internet

Les talibans créent leur application sur Android pour concurrencer Daesh

Selon les spécialistes, la population pachtoune est la cible principale de cette application.

Les Talibans inquiets de la montée possible de l'EI en Afghanistan
Les Talibans inquiets de la montée possible de l'EI en Afghanistan Crédit : TARIQ MAHMOOD / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

La guerre entre les Talibans et Daesh n'est pas seulement un conflit territorial. À l'ère du numérique, le conflit prend, en effet, une dimension 2.0. Le 1er avril, les Talibans ont lancé Alemarah, une application Google Play Store pour Android développée par l'organisation terroriste. À en croire le porte-parole des Talibans, Zabihullah Mujahed, dont les propos sont relayés dans Quartz et Slate, a indiqué que l'application a été retirée dès le lendemain de sa mise en oeuvre pour "des problèmes techniques", assurant toutefois qu'elle serait de nouveau "accessible au public, rapidement."

En créant cette application, les Talibans souhaitent "se connecter avec une audience numérique plus large" afin de diffuser leur propagande au plus grand nombre. Interrogé par Le GuardianTore Hamming, chercheur sur les mouvements islamistes à l'European University Institute, explique que cette application a été créée pour concurrencer Daesh très en avance sur la communication numérique. "Que l'application soit lancée en pachtou indique que la population pachtoune est la cible principale et qu'elle pourrait donc être perçue comme une tentative d'augmenter son soutien dans l'est de l'Afghanistan où l'État islamique - particulièrement à Nangarhar et Paktita - poussent pour en prendre le contrôle."

En matière de communication, les talibans utilisent déjà la messagerie sécurisée Telegram pour relayer les informations diffusées sur leur site internet, disponible en cinq langues. Les responsables diffusent aussi leur propagande sur Facebook et Twitter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Google Talibans
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants