2 min de lecture Société

Les "quincados", ces jeunes ados de 50 ans qui redécouvrent la vie

REPLAY - Focus sur les "quincados", des adultes de 50 ans qui vivent comme des adolescents et redécouvrent la vie.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL
>
Les "quincados", ces jeunes ados de 50 ans qui redécouvrent la vie Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission

On dit souvent aux parents que l’adolescence est un moment difficile à passer. Mais on oublie les problèmes des enfants qui doivent vivre avec des parents quinqados. Depuis jeudi 21 avril au soir, des enfants qui n’ont rien demandé à personne ont chez eux des parents qui écoutent Prince en boucle. Si vous croyez que c’est facile de vivre avec des ados de 50 ans, les quinqados comme on les appelle. Parce que vu de loin, ados et quinqados se ressemblent un peu. À l’adolescence comme à 50 ans, soudain le corps change. Il est travaillé par les hormones. 

À l’adolescence comme à 50 ans, on se découvre des nouveaux poils qui poussent et on se demande qu’est-ce qu’on va faire de sa vie. Parce qu’à l’adolescence comme à 50 ans, on n’a plus sa famille sur le dos et on découvre une nouvelle liberté. Et ce sont des choses aussi difficiles à vivre pour l’entourage qu’il s’agisse d’ados de 15 ans ou de quinqados de 50 ans. Parce que ce sont les mêmes. Les ados quand ils ont 12 ans font semblant d’en avoir 13 pour s’ouvrir un compte facebook et y postent des photos qu’ils regretteront plus tard. Les quinquados quand ils ont 50 ans y postent des photos dont leurs enfants ont honte tout de suite

Les quinqados, ce jeunes ciblés par les annonceurs

Les quinqados vont sur les réseaux sociaux pour partager des grandes vérités, comme "la deuxième vie commence quand on comprend qu’on en a qu’une". Grâce à quoi le nombre de divorces chez les seniors a presque doublé en dix ans. Et pour l’entourage, ce n’est pas facile de vivre avec ces quinqas qui ne peuvent pas passer 3 minutes sans consulter leur sms et qui se racontent des secrets en gloussant. Et justement, ça ne les dérange pas du tout d’être comparés à des ados. Alors que justement, différence, les ados détestent être comparés à des ados. Ils veulent qu’on parlent d’eux comme de jeunes adultes. Mais, mais… les quinqados, eux, quand ils sont grands-parents n’aiment pas qu’on les appelle papie et mamie. Il faut les appeler mamouna et papouillette. 

Pourquoi ? Parce que pour les quinqados, vieillir c’est ressembler à ses parents. Et donc ils sont convaincus qu’en se faisant appeler différemment de leurs parents devenus grands-parents ils resteront jeunes plus longtemps. Parce que les quinqados sont non seulement persuadés qu’ils sont plus jeunes que leurs parents au même âge, ils sont aussi convaincus d’être plus proches de leurs enfants qu’eux ne l’étaient de leurs parents. Et les marques, qui savent qu’en France on hérite en moyenne à 55 ans, sont tout à fait d’accord pour leur faire croire qu’ils sont toujours très jeunes. Elles sont tout à fait prêtes à répéter à longueur de pub qu’à 50 ans il est temps de se faire plaisir. Et c'est pour ça qu'ils sont sonnés les Quinqados de la mort de Prince. Ils avaient fini par le croire qu'à 57 ans, on était encore au sommet de la jeunesse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants