1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les pirates informatiques réclament des rançons
2 min de lecture

Les pirates informatiques réclament des rançons

REPLAY - Si vous possédez un ordinateur, méfiez-vous des "rançongiciels". Les autorités mettent en garde contre cette nouvelle forme de piratage informatique.

Un ordinateur (illustration)
Un ordinateur (illustration)
Crédit : istock
Les pirates informatiques réclament des rançons
00:02:41
Armelle Levy

Les pirates informatiques ne se contentent plus de vous voler vos données personnelles ou vos coordonnées bancaires. Ils vous demandent, maintenant, une rançon pour vous les rendre. L'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information, qui dépend du premier ministre, met en garde les particuliers, mais aussi les administrations et les petites entreprises contre la prolifération de ces logiciels malveillants, qu'on appelle donc "rançon-giciels". Depuis le début du mois de février, l'un d'entre eux, appelé le CTB-Locker, est particulièrement actif.

Comme les virus classiques, ces programmes malveillants se cachent dans des pièces jointes, contenues dans des e-mails d'apparence anodine. Il suffit de tenter de l'ouvrir pour être infecté. Dans un premier temps, le "rançon-giciel" chiffre les données contenues dans l'ordinateur, et aussi les fichiers partagés, si votre ordinateur est connecté à un réseau informatique.

Dans la foulée, il vous envoie un message vous demandant de payer une certaine somme pour récupérer la clé, qui vous permet de déchiffrer vos propres documents. En résumé, il crypte vos documents, et vous demande de payer pour les décoder.

Mettre à jour régulièrement ses logiciels

Les autorités recommandent aux victimes de ne pas payer. Parce que le paiement ne garantit pas la récupération de vos données. Et surtout, parce que si vous transmettez aux rançonneurs vos données bancaires, ils pourront les utiliser frauduleusement.

Il faut donc immédiatement déconnecter l'ordinateur d'Internet en désactivant le Wi-Fi, ou en débranchant le câble Ethernet. Et ensuite, il faut procéder à une restauration complète du système. Après, il faut porter plainte.

À lire aussi

En terme de précautions, vous devez mettre à jour vos logiciels, régulièrement. Et il faut également actualiser vos anti-virus, et faire des sauvegardes fréquentes de vos fichiers importants. Cela vous permettra de restaurer vos fichiers plus facilement. Pour éviter les problèmes, méfiez-vous des courriels dont vous ne connaissez pas l'origine. Et surtout n'ouvrez jamais les pièces jointes, en particulier lorsque leur nom se termine par ".exe" ou par d'autres extensions rares. Actuellement, le CTB-Locker, très virulent, utilise des pièces jointes qui se terminent par: .SCR ou .CAB. Ne les ouvrez pas !

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/