1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les petits commerçants se mettent aussi à vendre sur internet
1 min de lecture

Les petits commerçants se mettent aussi à vendre sur internet

REPLAY - Pour concurrencer les drives, des boulangers et des bouchers proposent à leurs clients de commander et de payer en ligne, et de venir chercher quand ils veulent leurs produits à la boutique.

Une boucherie traditionnelle (image d'illustration)
Une boucherie traditionnelle (image d'illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Terre d'innovations du 07 janvier 2015
01:56
Virginie Garin

C'est le même principe que le drive (service au volant ou point-retrait), mais au lieu d'aller chercher vos courses en voiture, là vous y allez à pied puisqu'il s'agit du petit commerce de votre quartier. Ce service est proposé par une application disponible sur smartphone : elle s'appelle WITS (pour "walking in the street", marcher dans la rue).

On y trouve des bouchers, des fleuristes ou des boulangers qui mettent tous les jours une vingtaine d'offres avec photos. Côte de bœuf, choucroute, reblochon, bouquet de roses... : les prix indiqués sont les mêmes qu'en magasin.

Vous choisissez, vous payez en ligne et vous allez chercher votre panier tout prêt qui vous attend à la caisse. Vous ne faites pas la queue. Vous avez juste à dire WITS, et le commerçant vous donne votre paquet.

Vous payez tout en une fois

Autre avantage : vous payez tout en une seule fois (la viande, le pain, les légumes...). C'est ensuite le site qui reverse l'argent aux différents commerçants après avoir pris sa commission. Il y aussi des points-relais. Si vous arrivez trop tard pour récupérer votre panier de légumes, vous le prenez dans le bar d'à côté, ouvert plus tard.

À lire aussi

Le système fonctionne depuis un mois dans l'ouest de Paris et à Chartres. Le site veut s'étendre à toute la France. Dans d'autres régions (dans l'Ain ou le Limousin), les commerçants s'organisent eux aussi sur internet pour tenter de résister aux grandes surfaces.

Quatre drives ouvrent chaque jour en France. Leur chiffre d'affaires a été multiplié par douze en quatre ans. Dans le secteur de l'alimentation, les petits commerces ne représentent plus en France que 15% des ventes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/