1 min de lecture Religions

Les musulmans se disent impuissants devant la recrudescence des jihadistes

Le recteur de la Grand mosquée de Paris l'assure, "les musulmans de France s'alarment de cette dérive jihadiste qui les prend tous en otages".

Dalil Boubakeur
Dalil Boubakeur Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a souligné lundi 2 juin que "la gravité récurrente des actes jihadistes à caractère antisémite" inquiétait la communauté musulmane, "témoin impuissant devant la recrudescence des jeunes jihadistes recrutés en prison".

L'arrestation de Mehdi Nemmouche, suspect de la tuerie du Musée juif de Bruxelles, "révèle la gravité récurrente des actes terroristes jihadistes à caractère antisémite", écrit dans un communiqué Boubakeur, par ailleurs président du Conseil français du culte musulman (CFCM). "La répétition de ces actes inquiète les deux communautés, juive et musulmane, l'une victime directe de ces attentats, l'autre témoin impuissant devant la recrudescence de jeunes jihadistes recrutés en prison et rapidement endoctrinés tant sur le web que par les réseaux terroristes", poursuit le recteur. "Les musulmans de France", ajoute-t-il, "s'alarment de cette dérive jihadiste qui les prend tous en otages".

Une dérive qui "défigure l'islam et les musulmans"

Dans un communiqué séparé, le président de l'Union des mosquées de France (UMF), Mohammed Moussaoui, estime que la tuerie de Bruxelles "vient entretenir la souffrance morale des musulmans de France face à l'instrumentalisation insupportable de leur religion par des extrémistes de tout bord". L'UMF se dit "préoccupée par ce phénomène de radicalisation qui défigure l'image de l'islam et des musulmans" et "appelle les responsables musulmans à organiser des états généraux contre le radicalisme religieux".

"Ces états généraux doivent mobiliser les imams et les aumôniers de France et permettre une réflexion profonde et sérieuse sur les causes et les mécanismes de ces dérives qui menacent notre vivre ensemble", écrit Moussaoui, président d'honneur du CFCM.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Religions Société Islam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants