2 min de lecture Animaux

Les lémuriens et des orchidées menacés d'extinction

La liste rouge dressée par l'Union internationale pour la conservation de la nature fait état des menaces qui pèsent sur les lémuriens et les orchidées.

Des lémuriens
Des lémuriens Crédit : THOMAS EISENHUTH / DPA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Près de 80% d'une espèce d'orchidée et près de 90% des lémuriens sont menacés d'extinction, selon la dernière mise à jour de la liste rouge des espèces menacées dressée par l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). 


Cette liste rouge de l'UICN recense 73.686 espèces, animales et végétales, dont 22.103 sont menacées d'extinction. 

Les orchidées menacées par le commerce

"L'évaluation mondiale des orchidées de la sous-famille des Cypripedioideae des zones tempérées de l'hémisphère nord, dont fait partie le fameux Sabot de Vénus, révèle que 79 % de ces plantes ornementales prisées sont menacées d'extinction", avertit l'UICN. 


Selon l'organisation, leur disparition est en grande partie due à la "destruction de leur habitat et à la cueillette excessive des espèces sauvages pour le commerce". 
Ces orchidées sont en effet "prisées dans le commerce horticole mondial, un secteur qui pèse plusieurs millions de dollars",  selon Hassan Rankou, un expert cité par l'UICN. 

22 espèces de lémuriens "en danger critique"

À lire aussi
Un porcelet d'un élevage intensif de cochons, à Dirinon dans le Finistère. maltraitance
VIDÉO - L214 dévoile de nouvelles images chocs sur un élevage de cochons dans le Finistère

La mise à jour de cette liste rouge confirme également les craintes selon lesquels 94% des lémuriens sont menacés d'extinction. 

Parmi les 101 espèces de lémuriens existantes, 22 sont classées dans la catégorie "en danger critique", dont la plus grande espèce vivante, l'Indri de grande taille (Indri-Indri). 48 sont classées "en danger", notamment le plus petit primate du monde "le microcèbe de Mme Berthe", selon l'UICN. 

Les lémuriens comptent ainsi parmi les groupes de vertébrés les plus menacés de la planète, notamment sur l'île de Madagascar, indique l'organisation. 

L'anguille du Japon en danger

D'autre part, l'anguille du Japon (Anguilla japonica), considérée comme un mets fin traditionnel, a été classée dans la catégorie "en danger", en raison de la perte de son habitat et de la surpêche. 

L'Asie de l'Est est la plaque tournante de l'élevage, de la vente et de la consommation de cette espèce, poisson de consommation le plus cher du Japon.

L'actualisation de la Liste rouge de l'UICN comprend également la réévaluation de la mascotte de la Coupe du Monde 2014 de la FIFA, le tatou à trois bandes du Brésil (Tolypeutes tricinctus). Le nombre de spécimens de cette  espèce aurait décliné de plus d'un tiers au cours des 10 à 15 dernières années,  en raison d'une perte de 50 % de son habitat. 

Parmi les autres nouveautés de cette Liste rouge, figure aussi la fleur nationale des îles Caïmans, l'orchidée "Wild banana" (Myrmecophila thomsoniana), qui fait son entrée dans la catégorie "en danger". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Environnement Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants