2 min de lecture Agriculture

Les éleveurs en colère rejettent l'invitation de Stéphane Le Foll et refusent de lever les barrages

Le ministre de l'Agriculture propose de recevoir les agriculteurs jeudi à Paris. Mais ils lui demandent d'agir en "ministre de terrain" et de venir à leur rencontre.

Des tracteurs bloquant une voie d'autoroute à Caen lundi 20 juillet 2015 (Illustration)
Des tracteurs bloquant une voie d'autoroute à Caen lundi 20 juillet 2015 (Illustration) Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des centaines d'éleveurs en colère bloquaient toujours les entrées de Caen avec leurs tracteurs ce lundi 20 juillet à la mi-journée. Protestant contre l'effondrement des prix de vente de leurs productions, ils réclament la venue de Stéphane Le Foll. Le ministre de l'Agriculture propose de les recevoir jeudi à Paris. Mais cela ne leur suffit pas.

"On reste sur notre position, on veut un ministre de terrain", explique Jean-Yves Heurtin, président de la FDSEA du Calvados. Même écho chez les Jeunes Agriculteurs (JA), dont le responsable sur place Samuel Bidert considère cependant la proposition ministérielle comme "une avancée". "On voit que ça le préoccupe ce qui se passe sur le terrain. Mais nous on l'attend ici, on a demandé qu'il vienne et réunisse tous les acteurs de la filière, nous les producteurs, mais aussi les industriels des abattoirs et des laiteries et les centrales d'achat des distributeurs".

Comprendre d'où vient le problème

Pour Samuel Bidert, les éleveurs "ont besoin d'y voir clair : nous, on connaît les prix à la sortie de nos fermes et les prix aux consommateurs, mais entre les deux, chaque intermédiaire fait sa marge, sauf l'éleveur". Le litre de lait lui est payé 300 euros la tonne (30 centimes le litre). Mais "il m'en faudrait 370 pour vivre dignement sans dépendre de ma femme et 340, 350 pour payer mes charges, sans me verser de salaire", explique le jeune agriculteur. Il rappelle que le prix du lait s'est maintenu en 2014 avant de s'effondrer en décembre dernier.

De son côté, Stéphane Le Foll attend d'avoir pris connaissance du rapport du médiateur des prix pour recevoir les éleveurs. Le document doit lui être remis mercredi après-midi. Le médiateur doit comprendre qui, des industriels ou des distributeurs, freine les hausses de prix convenues. Ce rapport est aussi très attendu par la filière. En effet, depuis la conclusion mi-juin d'un accord visant à augmenter les prix payés aux producteurs de viande bovine, les prix n'ont pas significativement augmenté. Les éleveurs de porcs subissent une crise similaire depuis plusieurs mois. 400 exploitations bretonnes seraient au bord du dépôt de bilan selon la FNSEA. Le ministère de l'Agriculture estime que 22.000 à 25.000 exploitations (10% des éleveurs) sont en difficulté.

À lire aussi
Un agriculteur travaille le sol de ses champs agriculture
Suicide des agriculteurs : "On est traqués" à cause des dettes, raconte une jeune veuve

Concernant les blocages, 250 tracteurs sont rassemblés lundi autour de Caen et une cinquantaine autour de Lisieux. Pour la préfecture du Calvados, "ça se passe plutôt bien". Dans l'Eure, plusieurs dizaines d'éleveurs ont bloqué lundi matin les abattoirs du Neubourg et trois grandes surfaces. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Viande de porc Stéphane le Foll
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779154819
Les éleveurs en colère rejettent l'invitation de Stéphane Le Foll et refusent de lever les barrages
Les éleveurs en colère rejettent l'invitation de Stéphane Le Foll et refusent de lever les barrages
Le ministre de l'Agriculture propose de recevoir les agriculteurs jeudi à Paris. Mais ils lui demandent d'agir en "ministre de terrain" et de venir à leur rencontre.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-eleveurs-en-colere-rejettent-l-invitation-de-stephane-le-foll-et-refusent-de-lever-les-barrages-7779154819
2015-07-20 12:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wD5FRChKTpOGPbIkS53mVg/330v220-2/online/image/2015/0720/7779153040_000-par8230879.jpg