1 min de lecture Auto

Les comportements des Européens au volant

REPLAY - La Fondation Vinci Autoroutes a révélé les résultats d'une vaste enquête sur le comportement des conducteurs européens.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Les comportements des Européens au volant Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Le moins que l'on puisse dire, c'est que question modestie, nous ne sommes pas les champions. Si les Grecs et les Italiens estiment qu'ils sont les meilleurs conducteurs d'Europe, les Français ne sont pas très loin derrière. En effet, sept automobiliste sur dix pense être vigilants, calmes, voire courtois. Et cela malgré l'augmentation du nombre de tués de plus de 3% l'an dernier.

En réalité, nous estimons à une écrasante majorité que la faute, c'est l'autre. Dès qu'il s'agit de parler des autres conducteurs, nous les trouvons à 44 % irresponsables, stressés agressifs et dangereux. De fait, les incivilités avec le Code de la route progressent. Ainsi neuf automobilistes sur dix reconnaissent  parfois dépasser la limitation de vitesse de quelques kilomètres heures. Ils sont 65% à ne pas respecter les distances de sécurité. Une attitude en nette progression, notamment en Espagne et en France (+7 points en un an).

Si les Grecs et les Italiens estiment qu'ils sont les meilleurs conducteurs d'Europe, les Français ne sont pas très loin derrière

Christophe Bouroux
Partager la citation

Ce baromètre révèle qu'une grande majorité des Européens adoptent souvent des comportements à risque avant un long trajet en voiture. Citons des temps de conduite trop longs : les  Européens conduisent en moyenne 3h15 avant de faire une pause. Conséquence : un automobiliste sur quatre a ainsi eu l'impression de s'être assoupi durant quelques secondes au volant.

Par ailleurs, 15% d'entre eux ont empiété sur la bande d'arrêt d'urgence ou sur le bas-côté de la route à cause d'un moment d'inattention ou d'assoupissement ; et 6% reconnaissent avoir eu un accrochage ou un accident à cause de la fatigue.

À lire aussi
Une voiture électrique en charge. (Illustration) économie
Transports : la Commission européenne dit oui à "l'Airbus des batteries"

Sur ce sujet, les Français sont les plus conscients des risques liés à la somnolence : 56% d'entre eux l'identifient à juste titre comme l'un des tout premiers facteurs de mortalité sur autoroute.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Enquête Conducteurs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants