1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les ados testent plus la e-cigarette que le tabac selon une étude britannique
2 min de lecture

Les ados testent plus la e-cigarette que le tabac selon une étude britannique

Selon les auteurs de l'étude, 5,8% des 10-11 ans auraient essayé au moins une fois la cigarette électronique, contre 1,6% pour la cigarette classique. Mais peu d'entre eux l'adopteraient.

Une personne fumant une-cigarette (illustration).
Une personne fumant une-cigarette (illustration).
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Cécile De Sèze & AFP

Les adolescents sont plus nombreux à tester la cigarette électronique que la cigarette traditionnelle. Mais très peu d'entre eux l'adoptent, selon une étude britannique publiée jeudi  dans la revue médicale BMJ Open.

Basée sur deux enquêtes réalisées auprès de 10,600 jeunes du Pays-de-Galles âgés de 10 à 16 ans, l'étude montre que 5,8% des 10-11 ans ont essayé au moins une fois la cigarette électronique contre 1,6% la cigarette classique. L'expérimentation de la e-cig augmente ensuite avec l'âge pour atteindre 12,3% de l'ensemble des 11-16 ans, mais est inférieure à celle du tabac, sauf chez les 15-16 ans. 

1,5% des 11-16 ans font état d'un vapotage régulier

Seulement 1,5% des 11-16 ans font état d'un vapotage régulier (au moins une fois par mois) "ce qui semble indiquer que la cigarette électronique ne contribue pas directement et de manière significative à l'addiction à la nicotine chez les adolescents à l'heure actuelle", écrivent les auteurs de cette étude.

La cigarette électronique ne contribue pas directement et de manière significative à l'addiction à la nicotine chez les adolescents

Les auteurs de l'étude britannique

Ils reconnaissent toutefois que les "vapoteurs" réguliers sont souvent ceux qui fument ou ont fumé du tabac ou du cannabis, ce qui apporte de l'eau au moulin à ceux qui pensent que la "e-cig" pourrait constituer une porte d'entrée dans le tabagisme. 

La cigarette électronique touche les ados de tous les milieux sociaux

À lire aussi

Parmi les autres enseignements de l'étude, un autre constat : la cigarette électronique est un phénomène qui touche uniformément les ados de tous milieux sociaux et des deux sexes, alors que la consommation de tabac reste plus répandue chez les garçons issus de milieux populaires. 

Le vapotage pourrait se répandre chez les jeunes et devenir une sorte de norme

Les auteurs de l'étude britannique

"Nos résultats suggèrent que le vapotage pourrait se répandre chez les jeunes et devenir une sorte de norme, indépendante du statut économique et social, des origines ethniques ou du genre, comme ce fut le cas pour le cannabis et les drogues récréatives dans les années 90", notent les auteurs de l'étude dirigée par le Pr Graham Moore, de l'Université de Cardiff au Royaume-Uni. 

Un fort intérêt des jeunes adolescents pour la "e-cig"

L'étude britannique est assez proche d'autres études parues ces dernières années montrant un fort intérêt des jeunes adolescents pour la "e-cig", alors même que de nombreux pays ont déjà ou sont en passe de légiférer pour interdire son usage chez les moins de 18 ans, comme c'est déjà le cas pour le tabac. 

Selon une enquête française de l'association Paris sans tabac, réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 2% des collégiens et lycéens de Paris, la proportion de lycéens et collégiens (12 à 19 ans) qui ont déjà essayé la cigarette électronique a explosé ces dernières années passant de 10% en 2011 à 39% en 2014.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/