1 min de lecture Santé

Les actualités de 7h30 - Hôpital Lariboisière à Paris : les urgentistes en arrêt maladie

Après presque 3 mois de grève, les urgentistes se mettent en arrêt maladie afin de protester contre leurs conditions de travail.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Hôpital Lariboisière à Paris : les urgentistes en arrêt maladie Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Camille Schmitt

La grogne monte encore d'un cran dans les hôpitaux. Après presque 3 mois de grève, les urgentistes passent à la vitesse supérieure. Ils ont désormais décidé de se mettre en arrêt maladie pour protester contre leurs conditions de travail.

Résultat dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 juin, à l'Hôpital Lariboisière à Paris, les équipes de nuit n'étaient pas présentes. C'est donc le personnel de jour qui a dû être réquisitionné : l’équipe a travaillé 18 heures d’affilée.

"C’est une forme extrême de protestation qui a été utilisée. [...] On peut contester cette modalité d’action mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la réponse du personnel est liée à l’inconséquence des gens qui nous gouvernent", explique à RTL Christophe Prudhomme, porte-parole de l'AMUF, l'association des médecins urgentistes de France. 

"Quand vous avez une ministre, qui face à un conflit social, fait appel uniquement à la conscience professionnelle des personnels pour qu’ils continuent à travailler dans des conditions dangereuses pour les patients et pour eux-mêmes, la marmite explose", estime-t-il. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Une épaisse fumée venant des feux de forêts est visible à une centaine de kilomètres de Sydney. Australie
Incendies en Australie : la capitale Canberra sous un épais nuage de fumée

SNCF - Les 4 principaux syndicats de la compagnie ferroviaire appellent les cheminots à la manifestation ce mardi 4 juin. Ils dénoncent notamment une dégradation du climat social au sein de l'entreprise.

Royaume-Uni - La visite de Donald Trump à Londres continue. Lundi 3 juin avait lieu un dîner d’État à Buckingham Palace. Pas de fausse note, ni de geste déplacé : le président américain a fait l'éloge de son hôte.

Justice - Peut-être une bonne nouvelle pour Neymar : la jeune femme, qui accuse le footballeur de viol, a été lâchée par ses propres avocats. Trop de contradictions dans ses déclarations, ont-ils expliqué. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Social Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants