1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Législatives 2017 : "J’ai jamais beaucoup travaillé des plans B", Nathalie Kosciusko-Morizet
1 min de lecture

Législatives 2017 : "J’ai jamais beaucoup travaillé des plans B", Nathalie Kosciusko-Morizet

REPLAY - INVITÉE RTL - La candidate LR dans la 2e circonscription de Paris est en ballottage défavorable face à un candidat REM.

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 9 avril 2017
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 9 avril 2017
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Législatives 2017 : "J'ai jamais beaucoup travaillé des plans B", Nathalie Kosciusko-Morizet
05:20
Législatives 2017 : "J'ai jamais beaucoup travaillé des plans B", Nathalie Kosciusko-Morizet
05:39
Geoffroy Lang & La rédaction numérique de RTL

Au lendemain du premier tour des élections législatives, l’élection de Nathalie Kosciusko-Morizet dans la 2e circonscription de Paris est loin d’être acquise. La candidate LR a recueilli 18,13 % des voix, loin derrière Gilles Le Gendre, le candidat de La République en Marche (41,81 %). Si l’ancienne ministre de l’Écologie présente un profil compatible avec Emmanuel Macron, elle repousse l’idée de rejoindre la majorité présidentielle : “moi aussi d’une certaine manière, je veux lui donner sa chance, mais ça ne veut pas dire un chèque en blanc”.

Après avoir appelé à voter Emmanuel Macron pendant l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, Nathalie Kosciusko-Morizet s’inquiète devant l’écrasante majorité que REM est en passe de rafler : "on sait désormais qu’il aura plus de 400 députés, et ça c’est beaucoup plus qu’une majorité". "Aujourd'hui, il y a un seul sujet, et c’est “est-ce qu’on veut une assemblée totalement monocolore ?", poursuit-elle, en espérant bénéficier d’un sursaut au second tour.

"C’est difficile, mais c’est possible", veut croire NKM. Bien que la candidate investie par LR ait été confrontée à deux candidatures dissidentes à droiteson réservoir de voix apparaît insuffisant pour le second tour. "J’ai jamais beaucoup travaillé des plans B", assure-t-elle, "en général, j’ai que des plans A et je mets toute mon énergie dessus". Si jamais Nathalie Kosciusko-Morizet échoue, la candidate LR envisage même un retour à la société civile : "Je ferai comme beaucoup de Français, je cherchais un boulot. Je réfléchis au meilleur moyen de me rendre utile."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/