1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le maintien du compte pénibilité est une "bonne nouvelle", pour la CFDT
2 min de lecture

Le maintien du compte pénibilité est une "bonne nouvelle", pour la CFDT

REPLAY - INVITÉ RTL - Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, revient sur les modifications prévues par la Réforme du code du Travail, notamment la question du compte pénibilité.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT
Crédit : Essia Lakhoua/RTL
Pénibilité au travail : le maintien est une "bonne nouvelle" pour les salariés selon Laurent Berger
06:16
Laurent Berger : le maintien du compte pénibilité, une "bonne nouvelle" pour les salariés
06:20
Océane Blanchard

Alors que la réforme du Code du travail arrive pour la première fois à l'Assemblée nationale, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger était au micro de RTL lundi matin pour parler de la réforme du "compte pénibilité", qui devient "compte prévention".

En vigueur depuis 2015, le "compte personnel de prévention de la pénibilité", mesure du quinquennat Hollande, permet aux salariés du privé occupant un poste pénible de partir plus tôt à la retraite ou de travailler à temps partiel sans perte de salaire. 

"Il y a une bonne nouvelle, il faut le dire. Pour les salariés concernés, il y a toujours une prise en compte de la pénibilité au travail, avec de la réparation" s'est réjoui Laurent Berger. Ce qui n'était pas évident : durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait annoncé qu'il supprimerait le terme de "pénibilité", "car il induit que le travail est une douleur" avait-il déclaré. La réforme envisagée à ce moment annonçait un avenir incertain pour le maintien du compte pénibilité. "Or pour 6 critères de pénibilité, ce compte se maintient exactement comme il était prévu" a indiqué Laurent Berger, "c'est déjà ça de pris". Les critères inchangés concernent le travail de nuit, répétitif, en horaires alternants ou en milieu hyperbare, ainsi que le bruit et les températures extrêmes. 
Mais le secrétaire de la CFDT a émis des réserves : "il faut quand même rester vigilants sur les critères qui vont changer, et sur le financement de ce compte pénibilité". Le nouveau compte prévention sera transféré à une branche excédentaire de la sécurité sociale, il ne sera plus financé par les deux cotisations patronales en vigueur. Une décision "pragmatique" pour le Medef, qui voit dans cette simplification une victoire pour le patronat. La manutention de charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques, sortiront du compte à points.

"La seule variable d’ajustement, ce sont les fonctionnaires"

Interrogé également sur les dernières mesures annoncées par le gouvernement concernant les fonctionnaires (fin du jour de carence, gel du point d'indice, etc), le leader de la CFDT répond : "On a l’impression que la seule variable d’ajustement, ce sont les fonctionnaires. Et donc dans la même semaine, on a entendu le jour de carence, le gel du point d’indice et jamais de paroles sur l’intérêt qu’ont des fonctionnaires en termes d’éducation, de sécurité, de justice, de santé".

Si des journées de mobilisation ne sont pas prévues pour le moment, les différentes mesures de la réforme du code du travail impliquent d'ores et déjà "des concertations", a indiqué Laurent Berger. "Si on veut vivre dans un pays qui allie la performance économique et la justice sociale, cela ne se fait pas sans des syndicats qui sont écoutés et sans des travailleurs qui soient respectés."
Autre revendication abordée concernant la réforme, les indemnité de licenciement. Selon Laurent Berger, elles "sont parmi les plus basses d'Europe. [...] Nous voulons un relèvement de ces indemnités". Si la refonte du compte pénibilité n'est pas alarmant pour le syndicat, Laurent Berger a réaffirmé leur volonté de vigilance concernant la nouvelle législation du code du travail : "Je le dis au gouvernement, s’il veut se passer des organisations syndicales il y aura une réaction extrêmement forte."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/