1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Le machisme en politique, ça existe encore", se désole Vanessa Schneider
1 min de lecture

"Le machisme en politique, ça existe encore", se désole Vanessa Schneider

REPLAY / BILLET - Les propos d'un maire divers-droite de Seine-Maritime, qui a évoqué les "règles douloureuses" d'une députée socialiste, provoquent la colère de la journaliste.

Vanessa Schneider
Vanessa Schneider
Crédit : Cécile de Sèez / RTL.fr
"Le machisme en politique, ça existe encore", se désole Vanessa Schneider
00:03:02
"Le machisme en politique, ça existe encore", se désole Vanessa Schneider
00:03:02
Vanessa Schneider

Vanessa Schneider s'insurge contre les récents propos de Jean-Marie Crochemore. Récemment, cet élu divers-droite de Seine-Maritime a fait montre de machisme. Après avoir qualifié de "poupée Barbie" une directrice d'école en début d'année, il s'en est pris à la députée socialiste de sa circonscription Estelle Grelier, "qui avait eu le malheur de le contredire dans la presse locale".

"Moi qui ai rêvé de partir en vacances avec elle, qui ne l’ai presque jamais contredite, qui lui ai toujours fait de des compliments sur ses tenues vestimentaires", a fait mine de s'étonner l'élu, avant d'attribuer les propos de la députée à ses "règles douloureuse". "La classe !", lâche la journaliste, navrée.

Vanessa Schneider se désole que le machisme en politique, longtemps monnaie courante, continue aujourd'hui. "Les exemples sont beaucoup trop nombreux", lance-t-elle. Elle cite Cécile Duflot moquée pour sa robe à fleurs à l'Assemblée nationale, mais aussi le tweet scabreux de l'UMP Hugues Foucault disant que Najat Vallaud-Belkacem "suce son stylo très érotiquement".

Le machisme en politique n'est que la face visible de l'iceberg

Vanessa Schneider

La journaliste évoque aussi la députée écologiste de la Vienne Véronique Massonneau, interrompue par de petits gloussements venus des bancs de l'opposition. L'intéressée avait dû préciser qu'elle n'était pas une poule. "En être réduit à cela, s'est tout de même à pleurer", s'étrangle Vanessa Schneider.

À lire aussi

Pour elle, le machisme en politique "n'est que la face visible de l'iceberg". Elle ajoute : "Le sexisme ne connaît pas de frontière et s'immisce dans toutes les professions". Il ne s'agit pas de dire que tous les hommes sont d'affreux machos, prévient-elle, mais régulièrement des femmes subissent des attaques ou des commentaires graveleux sur leur physique ou leur façon de s'habiller.

Il y a quelques jours, on célébrait la Journée des femmes. "Il y a encore du chemin pour qu'elles soient tout simplement considérées avec un minimum de respect", conclut-elle.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/