1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 9h : la décision de la CEDH divise les proches de Vincent Lambert
1 min de lecture

Le journal de 9h : la décision de la CEDH divise les proches de Vincent Lambert

REPLAY INTÉGRAL - La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a autorisé vendredi l’arrêt des soins de Vincent Lambert. Cette décision déchire ses proches.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 9h : la décision de la CEDH divise les proches de Vincent Lambert
10:58
micro generique
La rédaction de RTL

Suite à la décision de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) d'arrêter l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert, l'hôpital de Reims a indiqué que l'équipe médicale en charge de l'homme de 38 ans, tétraplégique depuis 2008 à la suite d'un accident de voiture, se réunira prochainement et consultera les membres de la famille quant aux mesures à adopter.

Alors que sa femme Rachel souhaite le laisser partir librement, sa mère, elle, veut poursuivre son combat pour que son fils puisse continuer à vivre. L'avocat des parents a indiqué au micro de RTL que la CEDH vient de poser des principes extrêmement fermes mais qui ne donnent en aucun cas l'obligation au CHU de mettre en œuvre cette exécution.

Ainsi, il demande le maintien en vie et le transfert de Vincent Lambert au ministre de la Santé. 

J'en appelle solennellement au ministre de la Santé de laisser transférer Vincent Lambert pour qu'on prenne soin de lui au lieu de le laisser dans le couloir de la mort de ceux qui veulent s'en débarrasser.

Avocat des parents de Vincent Lambert

Les proches de Vincent Lambert, qui souhaitent le voir partir dignement, craignent une histoire sans fin si la décision d'arrêter l'alimentation était à nouveau contestée devant le tribunal.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

- Le biathlète Simon Fourcade a été "projeté dans un fossé" par une voiture vendredi, lors d'un entraînement de ski roues. Le chauffard l'aurait également menacé avec une hache.
- Le directeur général de la Croix-Rouge, Stéphane Mantion, aurait été remercié selon une information du Parisien. Un rapport de l'Inspection du travail épinglait l'institution à propos d'importants dépassements de temps de travail au siège de l'association.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/