2 min de lecture Transports

Le journal de 8h - Voies sur Berge : au moins huit recours contre la piétonnisation

Des riverains et des commerçants exigent l'annulation d'un arrêté de la maire PS de Paris Anne Hidalgo fermant la berge de Seine rive droite à la circulation automobile.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 8h - Voies sur Berge : au moins huit recours contre la piétonnisation Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 6
Alexandre de Saint Aignan et AFP

Plusieurs associations de riverains et commerçants, ainsi que l'élu LR Jean-François Legaret ont déposé des recours pour demander l'annulation d'un arrêté de la maire PS de Paris Anne Hidalgo fermant la berge de Seine rive droite à la circulation automobile. Les associations locales de riverains, de commerçants ou d'élus, ont jusqu'à vendredi soir pour saisir le tribunal administratif pour tenter de faire annuler l'arrêté, pris le 6 mars, actant la piétonnisation très polémique de la voie Georges-Pompidou sur 3,3 km. En milieu d'après-midi, huit recours ont été enregistrés au tribunal administratif. 

L'avocat de plusieurs requérants, Jacques Delacharlerie, inscrit au barreau de l'Essonne, a expliqué à l'AFP avoir déposé des recours au nom de quatre associations (Association des commerçants et riverains du coeur de Paris - ACRCP-, Patrimoine et environnement, Défense du site de Notre-Dame et Comité de l'île Saint-Louis) et de plusieurs riverains.  Parmi les motifs de ces recours figure le fait que la maire de Paris ne peut, selon lui, invoquer des problèmes de circulation "compte-tenu de ce que les voies sur berges étaient fermées depuis 18 mois", ou qu'"aucune nécessité de sécurité publique ne justifie une mesure de police". L'audience aura lieu le 3 juillet, a précisé l'avocat. 

À écouter également dans ce journal :

- "Koh-Lanta" : le jeu phare de TF1 se retrouve dans la tourmente. Son producteur ALP a été contraint vendredi d'annuler le tournage de la prochaine édition, après qu'une candidate eût accusé un autre participant d'"agression sexuelle". Un événement qui pourrait coûter jusqu'à 20 millions d'euros à la chaîne.

- Mort de Naomi Musenga : la famille de la jeune femme, décédée fin décembre après avoir été raillée par une opératrice téléphonique du Samu, a déposé plainte vendredi contre les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), a-t-on appris auprès de ses avocats. 

À lire aussi
L'intérieur d'un bus (illustration) transports
Grève : la région Île-de-France affrète 220 bus privés pour transporter les Franciliens

- Grève SNCF :  le gouvernement et la direction de la SNCF sont repartis à l'offensive vendredi, occupant le terrain médiatique avant la consultation des salariés sur la réforme ferroviaire annoncée par les syndicats du 14 au 21 mai et la journée "sans cheminots" prévue lundi. 

-  L'Iran joue la carte diplomatique pour tenter de sauver l'accord nucléaire abandonné par les États-Unis. Le chef de la diplomatie iranienne Mohammed Javad Zarif entamera samedi une tournée à Pékin, Moscou et Bruxelles pour des discussions sur cet accord encadrant le programme nucléaire iranien, que continuent de défendre les autres signataires - France, Russie, Chine, Royaume-Uni et Allemagne. 

- Football : Marseille a mal préparé sa finale européenne de mercredi en dilapidant un avantage de 2 buts à Guingamp (3-3), lors de la 37e journée de Ligue 1, vendredi ; un nul qui réduit ses chances dans la course à la Ligue des champions. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Auto Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants