2 min de lecture Grève

Le journal de 7h : Après les raffineries, la CGT vise les centrales nucléaires

REPLAY - La CGT-Energie a appelé à un mouvement d'action, "le plus fort possible", contre la loi Travail et la dégradation de la filière.

journal Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 7h : Après les raffineries, la CGT vise les centrales nucléaires Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
et La rédaction numérique de RTL

"C'est le moment d'accentuer la mobilisation. Nous appelons à un mouvement le plus fort possible", a déclaré la porte-parole de la fédération nationale mines-énergie (FNME-CGT) Marie-Claire Cailletaud mardi 24 mai. Des coupures électriques auraient déjà eu lieu mardi dans plusieurs quartiers de Nantes ainsi que dans le plus grand centre commercial d'Europe à Marseille, mais les baisses de charge pourraient être plus importantes jeudi selon la CGT-Energie. À la veille d'une nouvelle journée de manifestations contre la Loi El Khomri, le syndicat a appelé à "compliquer la production d'énergie" à partir du 26 mai

À Nogent-sur-Seine, dans l'Aube, les salariés ont voté la suspension de leur activité dès le 25 mai. Cette décision a été prise à l'issue d'une assemblée générale mardi 24 mai. Le réacteur n°1 était déjà à l'arrêt après un problème technique, et le n°2 va subir "une baisse de charge jusqu'à l'arrêt total" jeudi 26 mai, selon un dirigeant syndical. Si EDF avance qu'il est encore trop tôt pour prédire une éventuelle baisse de l'approvisionnement en électricité, personne ne peut garantir que cette baisse de la production sera sans conséquence.

À écouter également dans ce journal

- Le dépôt de carburants de Douchy-les-Mines (Nord), dont l'accès était occupé depuis jeudi 19 mai par des syndicalistes opposés à la loi Travail, a été dégagé à l'aube par les forces de l'ordre dans la matinée du 25 mai.

- Le ton se durcit entre la CGT et l'exécutif. Face à la radicalisation du mouvement social, Manuel Valls a fustigé un "syndicat dans l'impasse qui bloque l'économie du pays", tandis que François Hollande dénonce "le blocage d'une minorité". Si un retrait de la Loi travail est inenvisageable pour l'Élysée, l'approche de l'Euro de football pourrait changer la donne.

À lire aussi
Les éboueurs en grève après le suicide de leur collègue, licencié pour avoir bu deux bières pendant son service grève
Les infos de 12h30 - Calvados : des éboueurs en grève après le suicide de leur collègue

- Six mois après les attentats du 13 novembre, les familles des victimes sont reçues pour la première fois par les juges antiterroristes en charge de l'enquête. Un millier de personnes seront réunies dans une série de réunions à mis-clos où les proches des victimes ont été informés du déroulement de l'enquête et de l'interrogatoire de Salah Abdeslam.

- Un homme a été tué et deux autres blessés dans une fusillade à Lille, dans le quartier populaire de Fives. Une unité du RAID a dû intervenir pour mettre fin à l'affrontement dans la nuit du 24 au 25 mai.

- Une nouvelle vidéo de l'association L214 dénonce "l'enfer" des conditions d'élevage des poules pondeuses de la marque Matines dans un élevage industriel, situé cette fois dans l'Ain.

- Le géant américain des OGM Monsanto a rejeté l’offre de rachat à 62 milliards de dollars du laboratoire allemand Bayer. Mais il se dit prêt à négocier si l’allemand remonte son prix.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève Le journal Cgt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants