2 min de lecture Le journal

Le journal de 22h : le gouvernement soutient les militaires agressés à Nice

REPLAY INTÉGRAL – Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian se sont rendus à Nice pour apporter leur soutien aux trois militaires agressés à l'arme blanche ce mardi.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 22h : le gouvernement soutient les militaires agressés à Nice Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian se sont rendus à Nice, pour témoigner leur soutien aux trois militaires en faction devant un centre communautaire juif, qui ont été agressés à l’arme blanche et blessés légèrement. Tout comme le ministre de l'Intérieur, celui de la Défense a tenu à réaffirmer l'objectif de la France en terme de lutte antiterroriste.

Cette tentative d'assassinat prémédité sur des militaires montrent les risques de l'opération Sentinelle. Aujourd'hui le combat contre le terrorisme se livre à l'intérieur comme à l'extérieur du pays.

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense
Partager la citation

Un peu plus tôt dans la soirée, François Hollande a fermement condamné cette agression."Toute la lumière sera faite sur les motivations et les circonstances de cet acte criminel", a souligné le président de la République dans un communiqué.


Rappelons que les trois militaires du plan Vigipirate assuraient la sécurité devant un immeuble abritant le consistoire israélite de Nice, Radio Shalom et une association israélite.


L'agresseur a été interpellé grâce à l'intervention de deux agents du tramway qui passaient à proximité et d'un autre homme. L'assaillant aurait indiqué s'appeler Moussa Coulibaly, sans qu'un lien avec le terroriste tué lors de la prise d'otages de l'épicerie casher à Paris début janvier n'ait été établi.

À lire aussi
Les restaurateurs, patrons de bars et de discothèques ont manifesté à Paris dimanche 27 septembre. Coronavirus France
Les infos de 6h30 - Boîtes de nuit : "On est laissé à l'abandon", confie un patron d'établissement


Selon une source proche de l'enquête, Moussa Coulibaly avait été refoulé par les autorités turques la semaine dernière. Il avait été entendu à son retour par la DGSI. Il est connu pour des faits de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique et vols aggravés.


Une deuxième personne, d'origine malienne, aurait été interpellée. Il a été vu en compagnie de Moussa Coulibaly dans le tramway, peu avant l'agression.

À écouter également dans ce journal

- Second tour de la législative du Doubs : à l'issue du bureau politique de l'UMP qui s'est tenu ce soir, la motion du "ni-ni" a été votée par la majorité des membres du parti. Nicolas Sarkozy qui semblait se pencher en faveur d'un vote pour le PS n'aura donc pas réussi à rallier sa famille politique à sa ligne de conduite.
- Dans le cadre de l'enquête sur le paiement par l'UMP des pénalités financières qui avaient été infligées à Nicolas Sarkozy après la présidentielle de 2012, Jean-François Copé a été mis en examen pour "abus de confiance", a indiqué à l'AFP une source judiciaire.
- L'équipe de Philippe Martinez a été élue mardi à la tête de la CGT. Le patron de la "CGT Métallurgie" devra se muer en médiateur pour apaiser les tensions au sein du syndicat.
- Hérault : accusés en mai dernier de vol de nourriture périmée jetée par un supermarché de Frontignan, deux hommes et une femme ont été reconnus coupables de "vol aggravé" ce mardi 3 février. Cependant, les trois personnes ont été dispensées de peine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants