1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 22h : le gouvernement reprend en main le dialogue social
2 min de lecture

Le journal de 22h : le gouvernement reprend en main le dialogue social

REPLAY INTÉGRAL – François Rebsamen a annoncé que le gouvernement "prendra ses responsabilités pour moderniser le dialogue social dans l'entreprise". Les syndicats et le patronat ont échoué ce jeudi à trouver un accord.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 22h : le gouvernement reprend en main le dialogue social
12:49
Agnès Bonfillon & Christophe Pacaud & La rédaction de RTL

Après l'échec des négociations entre les partenaires sociaux et le patronat sur la simplification et l'amélioration du dialogue social en entreprise autour d’une instance unique, l'État a décidé de reprendre en main les discussions. Dans un communiqué publié jeudi 22 janvier, François Rebsamen a indiqué que le gouvernement va prendre ses responsabilités.

Par ailleurs, le ministre du Travail a déclaré qu'il recevra les organisations syndicales et patronales "la semaine prochaine" pour "préparer la réunion du 19 février qui se tiendra sous l'égide du Premier Ministre". "Le gouvernement fixera alors ses orientations sur la base du document d'orientation que j'avais envoyé aux partenaires sociaux en juillet dernier", ajoute-t-il.

Jacques Toubon commente le refus d’inhumation d'un bébé rom à Champlan

Dans l'affaire du refus d'inhumation d'un bébé rom à Champlan (Essonne), fin décembre, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a rendu ce jeudi sa décision. Il a jugé que le maire de la ville avait donné une consigne "illégale et discriminatoire" à ses services.

"La mairie de Champlan avait traité de manière différente les personnes qui vivent de manière permanente sur le territoire de la commune et les personnes qui, en quelque sorte, ne sont que passagères et qui sont considérées comme population précaire, ou population migrante, et ceci est constitutif d'une discrimination", a-t-il indiqué.

À lire aussi

Rappelons que Maria Francesca, la fillette rom âgée de deux mois et demi dont les parents vivent depuis des mois dans le bidonville de Champlan, était décédée au centre hospitalier de Corbeil, le soir de Noël. Sa famille avait alors sollicité Christian Leclerc, maire divers droite, pour inhumer l'enfant dans sa commune. Mais selon l'Association de solidarité en Essonne avec les familles roumaines et roms (ASEFRR), elle avait essuyé un refus, jugé non justifié.

Un mois après le décès de la petite Maria Francesca, la petite communauté rom de Champlan en veut toujours terriblement à la mairie.

À écouter également dans ce journal

- La SNCF va investir près d'un milliard d'euros pour rénover la ligne vétuste du RER C. Selon la compagnie ferroviaire, les travaux s'étaleront sur cinq ans.
- Le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon va se pencher à partir de ce jeudi 22 janvier sur le cas d'un producteur de foie gras. La société vendéenne Ernest Soulard est accusée par L214, une association de défense des animaux, d'avoir maltraité ses canards.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/