1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 19h : Jacques Toubon se saisit du dossier du bébé rom
3 min de lecture

Le journal de 19h : Jacques Toubon se saisit du dossier du bébé rom

REPLAY INTÉGRAL - Jacques Toubon, Défenseur des droits, a annoncé ce dimanche qu'il se saisissait de l'affaire du refus d'inhumation d'un bébé rom à Champlan (Essonne).

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 19h : Jacques Toubon se saisit du dossier du bébé rom
02:36
Maxence Lambrecq & La rédaction de RTL

Invité sur le plateau d'Europe 1, Jacques Toubon a annoncé qu'il se saisissait de l'affaire du bébé rom dont l'inhumation aurait été refusée par le maire de Champlan (Essonne). "J'ai ce soir décidé de me saisir d'office de la situation qui a été créée par le refus d'inhumer cette petite fille dans cette commune", a déclaré le Défenseur des droits. "Je vais donc dès demain (lundi) matin lancer un certain nombre d'investigations et rechercher toutes les informations utiles", a-t-il ajouté.

Mercredi dernier, la municipalité de Champlan n'a pas accordé l'autorisation d'inhumation d'un nourrisson rom dans le cimetière de la commune. Prénommée Maria Francesca, la petite fille de deux mois et demi, est décédée de "la mort subite du nourrisson" dans la nuit du 25 au 26 décembre.

Dénoncée par plusieurs associations, ce refus a aussi été très critiqué par des élus. Dans un tweet, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré que "refuser la sépulture à un enfant en raison de son origine est une injure à sa mémoire, une injure à ce qu'est la France". De son côté, le maire Christian Leclerc a nié avoir pris cette décision. "À aucun moment, je ne me suis opposé à cette inhumation", a affirmé le premier magistrat de la commune, plaidant une "mauvaise interprétation" par les services de la ville.

Aube : deux drones ont survolé la centrale de Nogent

D'après le service de communication de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), deux aéronefs, vraisemblablement des drones, ont survolé le périmètre de la centrale samedi 3 janvier,en fin d'après-midi. "Vers 18H40, les agents de la sécurité du site ont aperçu deux objets volants qui ont survolé la réserve foncière située sur le périmètre du site", a déclaré un porte-parole de la centrale.

À lire aussi

La gendarmerie a ensuite été alertée. Il n'y aurait pas eu d'autres survols de centrales nucléaires lors de cette soirée, a-t-on précisé de même source. Par ailleurs, les responsables du site de Nogent-sur-Seine disent se réserver le droit de porter plainte.

Rappelons que ce n'est pas la première fois qu'un incident pareil a lieu à Nogent-sur-Seine. En effet, le 19 octobre dernier, des drones avaient déjà survolé cette même centrale nucléaire, "sans conséquences sur la sûreté ni le fonctionnement des installations", selon Électricité de France (EDF).

La météo serait à l'origine du crash de l'avion d'AirAsia

L'Agence météorologique indonésienne a déclaré ce dimanche que la météo a été le "facteur déclenchant" du crash de l'avion d'AirAsia, disparu en mer de Java depuis le 28 décembre dernier. Le givre aurait pu endommager les moteurs, en raison d'un processus de refroidissement.

Pour l'heure, trente cadavres ont été repêchés, sur les 162 personnes qui étaient à bord. Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver d'autres victimes et d'autres parties de l'épave, en particulier les boîtes noires, cruciales pour établir les causes de l'accident.

À écouter également dans ce journal

- Ce dimanche 4 janvier, le pape François a annoncé la nomination de vingt nouveaux cardinaux, dont quinze âgés de moins de 80 ans, qui seront donc électeurs en cas de conclave. Un Français, Mgr Dominique Mamberti, ancien ministre des Affaires étrangères du Vatican, figure parmi ces derniers.
- Le cinéaste René Vautier est mort ce dimanche à 86 ans. Il est célèbre pour avoir réalisé Avoir 20 ans dans les Aurès, un film sur la guerre d'Algérie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/