1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 18h : une circulation normale à Paris dès mardi
3 min de lecture

Le journal de 18h : une circulation normale à Paris dès mardi

REPLAY INTÉGRAL - Les voitures reprendront leur droit sur les routes de Paris, ce mardi. La circulation alternée ne sera pas reconduite.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 18h : une circulation normale à Paris dès mardi
00:16:53
Isabelle Choquet & La rédaction de RTL

Après quelques prises de bec entre la mairie de Paris et le ministère de l'Écologie, le jeu des plaques d'immatriculation paires et impaires n'a duré qu'une seule journée sur les routes parisiennes. Ségolène Royal a annoncé ce lundi que la mise en place de la circulation alternée dans la capitale et ses environs sera suspendue dès demain.

Le ministère de l'Écologie a pris cette décision car une amélioration de la situation est attendue dans la capitale dans les prochains jours. En effet, le seuil d'alerte aux particules fines ne devrait pas être dépassé avec le retour de la pluie en Île-de-France.

Même si ce dispositif particulier de lutte contre la pollution ne s'est étalé que sur un seul jour, les automobilistes parisiens ont globalement joué le jeu. Il n'y a eu que 2.800 conducteurs verbalisés pour non-respect de cette circulation alternée dans les rues de Paris. Ce chiffre est en baisse par rapport à celui enregistré lors du précédent déploiement.

France : pénurie de vaccins en pharmacie

Depuis plusieurs mois, la France fait face à une pénurie de vaccins en pharmacie. Elle pourrait avoir de graves conséquences sur la santé des bébés qui doivent être vaccinés dès l'âge de 2 mois.

À lire aussi

C'est le cas notamment pour le BCG. Ce vaccin contre la tuberculose est en rupture de stock. Les trois vaccins obligatoires, à savoir la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, sont également introuvables. Et le constat est le même pour la coqueluche. Cette situation s'explique par l'augmentation des demandes mondiales.

Plusieurs pays, craignant un retour de la coqueluche, intègrent désormais cette vaccination pour les bébés. Par conséquent, les laboratoires pharmaceutiques ne peuvent pas suivre. Cependant, ils refusent de parler de rupture de stock mais reconnaissent des tensions. Pour le porte-parole de Sanofi Pasteur MSD, le retour à la normale n'est pas attendu avant cet été.

Stains : cinq policiers de la BAC suspectés de vol aggravé et de corruption

L'Inspection générale de la police nationale, alertée par plusieurs notes rédigées par une commissaire de Stains (Seine-Saint-Denis), enquêtait depuis plusieurs mois sur des agents de la Brigade anti-criminalité de cette localité. Cinq d'entre eux ont été interpellés ce lundi, dans une affaire de vol aggravé et de corruption.

Dans ces notes, la commissaire a dressé une liste de plusieurs dysfonctionnements au sein de l'équipe de la BAC. Les cinq policiers sont ainsi soupçonnés d’avoir fait des petits arrangements avec des commerçants et "ciblé des personnes" se livrant au trafic de drogue. Ces présumés "ripoux" auraient extorqué des fonds à leurs victimes en échange de l'impunité.

Les perquisitions sont toujours en cours à leur domicile et à leur lieu de travail au commissariat. La commissaire à l'origine du signalement, quant à elle, a fait l'objet d'une menace anonyme. Les pneus de sa voiture auraient été crevés. Finalement, elle a été mutée dans un autre hôtel de police dans le Sud-Ouest.

Le tête-à-tête berlinois d'Alexis Tsipras et d'Angela Merkel

Angela Merkel reçoit ce lundi 22 mars Alexis Tsipras pour tenter de désamorcer les vives tensions entre la Grèce surendettée et l'Allemagne, l'un de ses créanciers européens. Cette première rencontre en tête à tête est présentée par les deux dirigeants comme un geste d’apaisement et une sortie du climat délétère entre Berlin et Athènes.

Par ailleurs, la chancelière allemande et le Premier ministre grec s'accordent à dire que cette rencontre est destinée à la discussion entre leurs pays respectifs et non pour trouver des solutions à la crise qui touche la Grèce. Pour eux, ce problème se réglera au sein de l'Eurogroupe.

À écouter également dans ce journal

- Le Premier ministre Manuel Valls a déjà commencé la campagne pour le deuxième tour des départementales en prônant le rassemblement. Quant à l'UMP, elle défend toujours le ni-ni, même s'il n'est pas sûr que les électeurs suivent les directives.
- Cinq jours après l'attentat de Tunis, le Premier ministre Habib Essid a limogé le chef de la police de la capitale tunisienne et celui du musée Bardo, après avoir constaté des "lacunes" dans la protection du quartier du musée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/