1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 16h : François Hollande a réagi aux propos de Robert Ménard
2 min de lecture

Le journal de 16h : François Hollande a réagi aux propos de Robert Ménard

REPLAY INTÉGRAL – François Hollande a réagi ce mardi à la polémique autour de Robert Ménard. Il a déclaré que le fichage d'élèves est contraire aux valeurs de la République.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 16h : François Hollande a réagi aux propos de Robert Ménard
03:22
Marie Guerrier & La rédaction de RTL

En déplacement au Qatar et en Arabie Saoudite, François Hollande a réagi ce mardi à la polémique née des propos de Robert Ménard. Depuis Riyad, la capitale saoudienne, le chef de l'État a déclaré que "le fichage d'élèves dans les écoles en fonction de leur nom est contraire à toutes les valeurs de la République". "Ce genre de pratique ne serait pas toléré", a-t-il ajouté.

Manuel Valls a aussi condamné les pratiques du maire apparenté au FN de Béziers, lors de la séance de questions au gouvernement. "Dans une époque où l'on voudrait tout mélanger et tout confondre pour brouiller les lignes, la réalité de l'extrême droite est là. Elle n'a pas changé et n'a rien renié de son passé et de ses pratiques", a déclaré le Premier ministre, devant les députés.

Par ailleurs, le parquet de Béziers a ouvert une enquête à l'encontre de Robert Ménard et de sa municipalité pour fichage présumé illégal. En effet, la loi interdit formellement les statistiques ethniques. L'article 226-19 du Code Pénal stipule même que le profilage communautaire est passible d'une peine de cinq ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende.

Le petit Marcus serait mort noyé

Après les résultats de l'autopsie, le procureur de Pontoise a indiqué que le petit Marcus, serait vraisemblablement mort par noyade. Le petit garçon de deux ans et demi avait disparu le 24 avril dernier dans le village de Butry-sur-Oise (Val-d'Oise).

À lire aussi

Le corps du petit réunionnais a été retrouvé huit jours plus tard dans l'Oise, près du village d'Auvers-sur-Oise, à cinq kilomètres du domicile familial.

Le projet de loi sur le renseignement soumis au vote des députés

Les députés s'apprêtent à voter cet après-midi le projet de loi sur le renseignement, défendu par le gouvernement au nom de la lutte antiterroriste. Le texte controversé suscite de vives critiques au sein de l'Assemblée nationale, notamment pour "atteinte aux libertés individuelles".

Les députés écologistes et ceux du Front de gauche voteront majoritairement contre ce projet de loi, tandis que l'UDI se scindera en deux groupes. Il devrait toutefois être adopté grâce aux parlementaires UMP et socialistes, qui voteront majoritairement en faveur du texte.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/