1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 13h : l'identité du copilote mis en cause dans le crash de l'A320 connue
1 min de lecture

Le journal de 13h : l'identité du copilote mis en cause dans le crash de l'A320 connue

REPLAY INTÉGRAL - Le copilote qui se trouvait seul dans le cockpit de l'Airbus A320 au moment du crash a été identifié. Il s'agirait d'Andreas G. Lubitz.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 13h : l'identité du copilote mis en cause dans le crash de l'A320 connue
00:33:34
Christelle Rebière & Vincent Parizot & La rédaction de RTL

Le copilote incriminé dans le crash de l'A320 de la Germanwings se nommait Andreas G. Lubitz. Le contenu des enregistrements sonores recueillis dans la boîte noire accable cet Allemand de 28 ans.

Selon le procureur de Marseille Brice Robin, il se trouvait seul aux commandes dans le cockpit jusqu'à ce que l'Airbus s'écrase dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il aurait actionné volontairement la descente de l'appareil, pendant que le commandant de bord était resté coincé à l'extérieur de la cabine.

Crash de l'A320 : qui était Andreas Lubitz ?

Andreas Lubitz, né à Montabaur (Allemagne), était considéré comme un excellent élément de la compagnie allemande Germanwings. Il n'était pas répertorié comme terroriste et avait été formé en 2013 au centre de formation de pilotes de la compagnie Lufthansa, à Brême, puis à Phoenix, dans l'Arizona, avant d'intégrer sa filiale à bas coûts, en tant que premier officier en septembre 2013.

Il comptait 630 heures de vol à son actif et "était parfaitement capable de piloter l'Airbus A320 seul", selon le procureur de la République de Marseille, Brice Robin. Carsten Sporh, président de Lufthansa, a par ailleurs indiqué qu'il avait passé avec succès tous les tests psychologiques de l'entreprise et qu'il n'y avait aucune raison signalée pour qu'il ne puisse pas prendre les commandes d'un avion.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

- Selon Brice Robin, procureur de la République de Marseille, les 146 passagers de l'Airbus de Germanwings n'auraient pris conscience de la situation qu'au tout dernier moment avant le crash. D'après l'analyse de la boîte noire, les cris ne sont intervenus qu'un très court instant avant l'impact final.
- Lors d'une conférence de presse tenue ce jeudi 26 mars, le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, a également affirmé que le crash de l'Airbus A320 n'était pas un attentat. Jusqu'à présent, aucun élément ne permet de dire qu'il s'agit d'un acte terroriste.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.