1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 11h : au moins sept personnes en garde à vue pour le barrage de l'A1
2 min de lecture

Le journal de 11h : au moins sept personnes en garde à vue pour le barrage de l'A1

REPLAY - Fin août, des gens du voyage avait bloqué l'A1 toute une nuit pour réclamer la libération temporaire de l'un des leurs.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 11h : au moins sept personnes en garde à vue pour le barrage de l'A1
03:13
Marie Guerrier

Au moins sept personnes ont été placées en garde à vue ce lundi 23 novembre à Amiens dans le cadre d'une enquête sur le blocage de l'A1 fin août près de Roye, dans la Somme par des gens du voyage. Dans la nuit du 28 au 29 août, une soixantaine d'entre eux réclamaient une permission de sortie pour l'un des leurs pour participer aux obsèques de son père tué dans une fusillade ayant fait quatre morts dont un gendarme le 25 août à Roye.

L'enquête ouverte par le parquet d'Amiens pour "vol en réunion", "entrave à la dégradation de véhicule" et "dégradation par incendie", devrait aboutir à la mise en examen des principaux suspects, mais "probablement pas aujourd'hui", a précisé le parquet.

À écouter également dans ce journal

- Le Premier ministre britannique David Cameron a affirmé lundi sa "ferme conviction" que le Royaume-Uni devait intervenir militairement en Syrie, lors d'une déclaration à l'Élysée aux côtés de François Hollande.

- Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé lundi une série d'initiatives devant améliorer la traque des financements du terrorisme, en passant notamment par un meilleur encadrement des cartes bancaires prépayées.

À lire aussi

- L'alerte maximale terrorisme a été maintenue à Bruxelles ce lundi pour la troisième journée consécutive. 

- À Perpignan, quatre hommes sont jugés ce lundi en comparution immédiate après avoir été interpellés jeudi. Ils sont accusés d'avoir effrayé mercredi soir les passagers d'un TER, dans lequel ils avaient diffusé des chants et prières en arabe avant de proférer des menaces de mort.

- La campagne officielle pour les régionales débute lundi, à deux semaines du premier tour, dont les enjeux locaux ont été balayés par l'urgence de renforcer la sécurité et la lutte contre le terrorisme après les attentats de Paris.

- Une réunion se tient lundi en préfecture à Marseille avec toutes les parties prenantes dans le dossier SNCM, après un week-end de grève qui a suivi la décision du tribunal de commerce de Marseille de choisir l'entrepreneur corse Patrick Rocca comme repreneur.

- Retrouvez les courses sur RTL.fr.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/