1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Modification du plan Vigipirate pour les CRS
1 min de lecture

Modification du plan Vigipirate pour les CRS

Un télégramme du ministère de l'Intérieur a annoncé une réorganisation du plan Vigipirate dans la capitale.

Des CRS (image d'illustration)
Des CRS (image d'illustration)
Crédit : AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

La multiplication des arrêts maladie chez les CRS a-t-elle achevé de convaincre le ministre de l'Intérieur d'alléger les effectifs déployés pour le plan Vigipirate ? Pas si sûr. En réalité, il s'agit davantage d'une réorganisation que d'un allègement.

Le niveau d'alerte du plan Vigipirate reste le même. La préfecture de police va même gagner trois effectifs mobiles supplémentaires, c'est-à-dire un peu plus de 200 hommes armés, ce qui va permettre à d'autres unités de souffler. Le nombre de forces sur le terrain ne va donc pas baisser mais la réorganisation des plannings est un signe d'apaisement envers les responsables syndicaux qui depuis quelques semaines tirent la sonnette d'alarme sur l'état de leurs troupes. 

Jusqu'à un tiers du personnel en congé maladie

À Toulouse par exemple, nous racontions que près d'un tiers des effectifs qui devaient rallier Paris pour une mission lors du week-end de Pâques étaient en arrêt maladie. 

Parmi tous ces malades, plusieurs cas de dépression sévère ont été enregistrés. "Une fatigue psychologique accumulée qui fait que les collègues ne sont plus très bien dans leur tête", avait estimé Christian Barcoudan responsable syndical de l'UNSA-Police Midi-Pyrénées. La réorganisation annoncée est donc censée permettre aux effectifs les plus meurtris de reprendre du poil de la bête.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/