1 min de lecture Environnement

Le CETA inquiète les défenseurs de l'environnement et les agriculteurs

REPLAY - Le Parlement européen se prononce ce mercredi 15 février sur l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Le CETA inquiète les défenseurs de l'environnement et les agriculteurs Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin et Loïc Farge

Avec le CETA, 99% des barrières douanières entre le Canada et l'Europe vont disparaître. Cette ouverture des frontières va bénéficier aux grosses entreprises françaises de construction, aux laboratoires pharmaceutiques et aux fabricants de textile. Un immense marché s'ouvre à eux. Mais il y a des secteurs qui ont peur. L'Europe elle aussi va ouvrir se frontières. Elle va importer plus de viande bovine, par exemple, alors que les éleveurs sont déjà en crise. Or, au Canada une ferme peut compter jusqu'à 30.000 vaches.

Les Français, qui n'en ont qu'une centaine en moyenne, sont beaucoup moins compétitifs. Là bas, les vaches sont nourries aux hormones. En principe, les Canadiens devront nous vendre de la viande sans hormones. "Mais comment vérifier ?", répondent les éleveurs français.

Autre souci : un certain nombre d'appellations d'origine de fromages sont protégés dans l'accord. C'est très bien, les Canadiens ne pourront pas produire du Roquefort chez eux. Mais une trentaine d’appellations ont  été écartées. Ainsi du chevrotin ou du pélardon fabriqués au Québec pourraient débarquer en France.

Encore plus de gaz à effet de serre

Autre inquiétude, écologique : l'énergie va pouvoir aussi s'échanger plus facilement, et notamment le pétrole. Or, au Canada on l'extrait en partie de sables bitumineux, ce qui est très polluant. Rien n'interdira qu'il arrive en Europe.

À lire aussi
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire société
Nucléaire : six réacteurs en activité comportent des problèmes de fabrication


Accroître les échanges, c'est augmenter le transport et émettre beaucoup plus de gaz à effet de serre, ce qui est contradictoire avec l'accord sur le climat. Voilà pourquoi des milliers d'écologistes ou d'agriculteurs comptent manifester ce mercredi 15 février à Strasbourg contre ce traité de libre-échange et pour demander aux députés européens qu'ils le rejettent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Commerce Canada
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787255611
Le CETA inquiète les défenseurs de l'environnement et les agriculteurs
Le CETA inquiète les défenseurs de l'environnement et les agriculteurs
REPLAY - Le Parlement européen se prononce ce mercredi 15 février sur l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-ceta-inquiete-les-defenseurs-de-l-environnement-et-les-agriculteurs-7787255611
2017-02-15 07:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/iRCuePcq9oUPDnr09XELoQ/330v220-2/online/image/2017/0215/7787255679_la-preparation-d-un-sommet-ue-canada-le-30-octobre-2016.jpg