1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. La tour Eiffel fermée au public à cause des pickpockets
2 min de lecture

La tour Eiffel fermée au public à cause des pickpockets

La Tour Eiffel était fermée au public vendredi matin en raison d'un droit de retrait exercé par ses salariés qui protestent contre la recrudescence des pickpockets.

La Tour Eiffel était fermée au public vendredi matin 22 mai en raison d'un droit de retrait exercé par ses salariés qui protestent contre la recrudescence des pickpockets
La Tour Eiffel était fermée au public vendredi matin 22 mai en raison d'un droit de retrait exercé par ses salariés qui protestent contre la recrudescence des pickpockets
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Las des pickpockets, une quarantaine de salariés de la Tour Eiffel ont décidé leur droit de retrait "suite à plusieurs agressions et menaces", entraînant de fait la fermeture du célèbre monument parisien. Les visiteurs se sont donc retrouvés face à une porte close ce vendredi 22 mai à 9h30 déplore de son côté la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE), en charge de la gestion du monument.

Les pickpockets "montent en bande de 4/5 personnes. Parfois il peut y en avoir une trentaine" sur le monument selon une employée, et il "arrive qu'ils se battent entre eux". Un autre salarié, agent d'accueil, raconte avoir été menacé par l'un d'entre qu'il évacuait de la Tour. "Il m'a dit 'pourquoi tu ne nous laisses pas travailler? On t'a déjà vu partir de la Tour. Si ça continue, tu auras des problèmes'". Comme d'autres de ses collègues, il a déposé une main courante au commissariat.

"Manque de détermination" face à au problème

Les salariés disent vouloir obtenir des "garanties formelles de la part de la direction afin que des mesures pérennes et efficaces soient prises pour mettre fin à ce fléau dont sont victimes, quotidiennement, de nombreux touristes", et particulièrement des touristes "asiatiques", selon l'agent d'accueil . La direction "est plutôt dans la position d'informer les visiteurs (de la présence de pickpockets, ndlr) pour se déculpabiliser mais manque de détermination" face à ce problème, a estimé l'agent d'accueil, qui a jugé le phénomène "gênant pour un monument qui a un rayonnement international".

"Quand le patronat veut surveiller ses salariés, il met des clients mystères. Pourquoi n'y aurait-il pas des touristes mystères, asiatiques? Ce serait très facile de prendre les pickpockets en flagrant délit", a-t-il ajouté. Dans son communiqué, la direction ajoute être "engagée dans une coopération active et durable avec la préfecture de police qui a conduit au renforcement continu des mesures visant à garantir la sécurité du personnel et du public". Elle assure mettre "tout en oeuvre pour permettre une remise en exploitation rapide de la Tour" et pouvoir accueillir les visiteurs.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/