1 min de lecture Tanguy Pastureau

La revue de presse de Tanguy Pastureau du 2 octobre 2015

Au programme de cette revue de presse décalée : François Hollande est allé jusqu'à New York pour draguer des petites françaises, Valérie Pécresse a dû faire face à un frotteur, François Fillon a un jour été un rebelle sans limites, et Mireille Mathieu s'est saoulée à Munich.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
La revue de presse de Tanguy Pastureau du 2 octobre 2015 Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

VSD publie cette semaine une photo du président Hollande à New York. Il est parti aux Etats-Unis sans Julie Gayet et s’est donc éclaté tel un chinois dans un magasin Hermès.
 
On le voit en effet à Broadway, pris en sandwich entre des danseuses du Moulin Rouge, c’est lui qui fait le jambon. Les filles se pressent contre son corps usé jusqu’à en faire suinter le sébum, tandis que l’une d’elles les prend une photo, et Hollande fait sa plus belle tête, c’est-à-dire qu’il ferme les yeux et sourit sans les dents, on dirait maître Miyagi dans "Karaté Kid" juste avant l’orgasme. Quand il pose on dirait un concours de grimaces, en 2017 il ne pourra même pas devenir mannequin slip.
 
Les danseuses, elles, sont habillées en tricolore et ont une crête de plumes sur la tête, on dirait des poulets de Loué, quand elles sont passées devant le KFC, le gérant a voulu les plonger dans l’huile à beignets.
 
Avant de faire le beau, Hollande confirmait à l’ONU les frappes sur la Syrie, donc quand il annoncera la guerre mondiale, ensuite il jouera à chat avec les Dieux du Stade.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tanguy Pastureau Politique Julie Gayet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants