3 min de lecture Crime

La mort de Roberto Calvi, le "Banquier de Dieu"

REPLAY - Le 18 juin 1982, Roberto Calvi, président de la banque Ambrosiano est retrouvé pendu... La police conclut d’abord au suicide avant que l’enquête soit rouverte sur la foi de nouvelles expertises. Le meurtre est alors imputé à la mafia.

Jacques Pradel L'heure du crime Jacques Pradel
>
L'affaire Roberto Calvi Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Charlotte Meritan

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’Heure du crime, la mort mystérieuse, au début des années 80, de celui que la presse avait surnommé « le banquier de Dieu » !
Roberto Calvi, dirigeait la banque Ambrosiano, dont l’un des actionnaires principaux n’était autre que l’I.O.R, l’Institut des Œuvres Religieuses, c’est à dire la banque du Vatican, d’où son surnom de « banquier de Dieu »
Au début de ces années 80, celui qu’on appelait aussi « le Rotschild Italien », était au centre d’un scandale financier qui lui avait valu une condamnation à quatre ans de prison pour diverses malversations. Au début du mois de juin 1982, Roberto Calvi qui doit bientôt comparaître à nouveau devant un juge, disparaît de Rome, pour une mystérieuse cavale…
Le 19 juin, on apprend qu’on vient de le retrouver, pendu sous un pont de la Tamise. Les poches de son costume et de son pantalon sont littéralement bourrées de grosses pierres. La police britannique conclut d’abord au suicide. Mais très vite la thèse de l’assassinat s’impose.
Entre temps, un énorme scandale éclate. La banque Ambrosiano a perdu plus d’1 milliard de dollars dans des opérations douteuses. On murmure que cet argent appartenait en réalité à la mafia !
Nous vous racontons les coulisses de cet incroyable roman noir avec le journaliste de Paris Match, François De Labarre.

Roberto Calvi, le banquier encombrant

Le 18 juin 1982, Roberto Calvi, le patron de la banque italienne privée Ambrosiano, dont la banque du Vatican était le principal actionnaire, est retrouvé pendu sous le pont de Blackfriard, dans le centre de Londres. La justice britannique conclut d'abord au suicide, mais très vite des éléments viennent appuyer la thèse d'un assassinat. Les expertises permettent de prouver que l'homme a été étranglé avant d'être pendu. Il a de plus été retrouvé les poches remplies de pierres et de 15000 dollars en liquide, ce qui est interprété comme une signature de la mafia. 
Roberto Calvi était de plus impliqué dans plusieurs affaires. D'abord simple employé de la banque dans les années 1960, il a gravi les échelons jusqu'à la présidence du groupe. Mais en 1981, un an avant sa mort, il avait été jugé et condamné à quatre ans de prison avec sursis et une amende de près de 20 millions de dollars pour exportation frauduleuse de capitaux
En 1982, une dette de près de 2 000 milliards de lires est découverte dans les caisses de la banque Ambrosiano. Roberto Calvi est suspecté d'en être à l'origine. Alors qu'il doit à nouveau comparaître devant la cour de Milan, il disparaît mystérieusement le 10 juin 1982. Il fuit à Londres sous un faux nom, où il est retrouvé mort une semaine plus tard. La justice pense que le "banquier de Dieu", comme il était surnommé pour ses liens avec l'Eglise, était devenu trop encombrant pour ses meurtriers.
En 2005, le procès s’ouvre avec dans le box des accusés un membre de la mafia sicilienne, Pippo Calo, un gangster romain, Ernesto Diotallevi, un contrebandier, Silvano Vittor, un homme d'affaires, Flavio Carboni, un entrepreneur, et sa compagne, Manuela Kleinszig. Ils seront tous acquittés en 2007 pour « insuffisance de preuves ».

À lire aussi
Murielle Bolle, le 2 février 1993 l'heure du crime
Les sages donnent raison à Murielle Bolle

Nos invités

François De Labarre, journaliste à Paris Match. Il a pu rencontrer le mafieux Flavio Carboni, accusé d’avoir commandité l’assassinat du banquier.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Crime Meurtre Suicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779822030
La mort de Roberto Calvi, le "Banquier de Dieu"
La mort de Roberto Calvi, le "Banquier de Dieu"
REPLAY - Le 18 juin 1982, Roberto Calvi, président de la banque Ambrosiano est retrouvé pendu... La police conclut d’abord au suicide avant que l’enquête soit rouverte sur la foi de nouvelles expertises. Le meurtre est alors imputé à la mafia.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-mort-de-roberto-calvi-le-banquier-de-dieu-7779822030
2015-09-23 11:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/p3MD3fp5bymypO1JBdaW1g/330v220-2/online/image/2015/0923/7779822257_roberto-calvi.jpg