1 min de lecture Tourisme

La hausse de la taxe de séjour va être abandonnée

La hausse de la taxe de séjour devrait être abandonnée dans les prochains jours grâce à un amendement parlementaire. Une telle mesure a été qualifiée d'"erreur" par Michel Sapin ce dimanche.

Une enseigne d'hôtel (Illustration)
Une enseigne d'hôtel (Illustration)
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La hausse de la taxe de séjour, proposée par des députés socialistes et votée à l'Assemblée nationale, devrait être enterrée dans les prochains jours. "C'était une erreur, non pas dans la préoccupation des collectivités territoriales concernées (...) mais aujourd'hui on ne peut pas donner de signaux de cette nature", a pour sa part déclaré le ministre des Finances Michel Sapin lors de l'émission BFM Politique.

Le JDD a écrit ce dimanche 6 juillet que l'augmentation allait être enterrée et que "sa suppression pure et simple fera l'objet d'un amendement lors de l'examen de la loi de finances rectificative au Sénat", prévu cette semaine. Le sénateur PS Luc Carvounas avait quant à lui annoncé mardi qu'il allait déposer un amendement pour supprimer en Ile-de-France la nouvelle taxe de séjour par nuitée, votée à l'Assemblée nationale.

Les parlementaires devraient revenir sur la hausse de la taxe de séjour

Interrogé sur le fait de savoir si l'augmentation allait être abandonnée, Michel Sapin s'est contenté de remarquer que "ce sont les parlementaires eux-mêmes qui avaient proposé, c'est les parlementaires eux-mêmes qui vont juger mais je pense que sur beaucoup de ces aspects ça va changer, ça va évoluer".

Samedi, le Premier ministre Manuel Valls a jugé sur RTL que la hausse de la taxe de séjour votée par l'Assemblée nationale était "beaucoup trop importante".

À lire aussi
emploi
Paris : entre 1.000 et 2.000 manifestants ont défilé contre les plans sociaux

Au grand dam des professionnels de l'hôtellerie, un amendement socialiste voté mercredi soir à l'Assemblée nationale avait rendu possible un quintuplement (jusqu'à 8 euros) de la taxe de séjour dans les communes pour les hôtels 3, 4 et 5 étoiles. Une hausse qui a été critiquée par les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères, tourisme) et Arnaud Montebourg (Economie).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tourisme Taxe Impôts
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants