1 min de lecture Médecine

La circulation extracorporelle, nouveau moyen de sauver de l'arrêt cardiaque

La machine de circulation extracorporelle permet d'oxygéner le sang et d'irriguer le cerveau en cas d'arrêt cardiaque.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
La circulation extracorporelle, nouveau moyen de sauver de l'arrêt cardiaque Crédit Média : Bernard Poirette | Date :
La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

Depuis 5 ans, le Samu de Paris teste sur la voie publique la circulation extra-corporelle. Ce processus qui peut sauver des vies a été expérimenté à l'extérieur du milieu hospitalier; sur des patients en arrêt cardiaque. "C'est une machine qui remplace le cœur comme on le fait dans un bloc opératoire au cours de la chirurgie cardiaque", explique Pierre Carli, médecin chef du Samu de Paris, invité de RTL samedi 10 juin.

"Elle pompe le sang, l'oxygène, le réinjecte, et les organes reçoivent l'oxygène et la circulation alors que le cœur ne fonctionne pas", poursuit le médecin. Au fil des années, la méthode a pu sortir des murs de l'hôpital. Elle "a bénéficié de gros progrès techniques en devenant de plus en plus miniature, portable et donc mobile", détaille Pierre Carli.

Une deuxième ligne de traitement après le massage cardiaque

Un certain temps était nécessaire pour parvenir aux progrès réalisés durant les cinq années d'utilisation. "C'est une longue analyse qui nous a permis de mettre au point les techniques et, progressivement, de sélectionner les bons patients, c'est-à-dire les victimes d'arrêt cardiaque qui ont une chance de survivre avec cette méthode", explique le médecin. 

La circulation extra-corporelle ne peut pas sauver tous les arrêts cardiaques. "Nous avons identifié des patients qui, lorsqu'on utilise cette méthode, ont une chance supplémentaire. Leur cœur n'est pas reparti, et on va prolonger leur circulation artificiellement pour réparer le cœur, protéger leur cerveau. C'est donc une deuxième ligne de traitement", après le massage cardiaque, détaille toutefois Pierre Carli.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Maladies cardiaques Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants