1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. La bactérie tueuse en Corse menace-t-elle aussi le sud de la France ?
1 min de lecture

La bactérie tueuse en Corse menace-t-elle aussi le sud de la France ?

REPLAY - La bactérie Xylella Fastidiosa, qui s'attaque à différentes espèces végétales dont la vigne et les oliviers, est une menace grandissante pour les agriculteurs du sud de la France.

Des services spéciaux pulvérisent des produits après avoir découvert la bactérie Xylella Fastidiosa à Propriano, en Corse, le 31 juillet 2015 (illustration).
Des services spéciaux pulvérisent des produits après avoir découvert la bactérie Xylella Fastidiosa à Propriano, en Corse, le 31 juillet 2015 (illustration).
Crédit : PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
La bactérie tueuse d'oliviers menace le sud de la France
01:14
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Après la Corse, ce pourrait bien être au tour du sud de la France d'être contaminé par la bactérie xylella fastidiosa, qui s'attaque notamment aux oliviers. Jean-Philippe Frère possède six hectares d'oliviers à une dizaine de kilomètres de Grasse, et il voit la menace se rapprocher dangereusement. "On peut dire qu'elle est aux portes de notre département", estime-t-il. Il redoute notamment les nombreuses allées et venues des vacanciers.

C'est dans cette perspective qu'avec la Chambre d'Agriculture des Alpes-Maritimes, Jean-Philippe Frère lance une grande campagne de prévention : plaquettes, affiches, il veut s'adresser aux touristes tentés de glisser dans leurs valises un petit souvenir, une branche de laurier rose ou d'olivier. 

"Ne ramenez aucun végétaux de Corse"

"Surtout, ne ramenez aucun végétaux de Corse. Il suffirait qu'on ait ramené sur une branche un seul insecte, qui s'échapperait du véhicule et qui à un moment irait se poser sur un autre véhicule pour créer une réaction en chaîne. Et on sait tous qu'il n'y a aucun traitement pour endiguer cette maladie". 

Et tout comme en Corse, l'arrivée de la xylella fastidiosa serait un cataclysme : "si la xylella arrive en oléiculture, c'est la disparation des exploitants agricoles", prévient-il. "Un olivier met plusieurs dizaines voire plusieurs centaines d'années à rentrer en production (...)". Si la bactérie se propageait, ce seraient des générations entières de culture qui seraient anéanties, selon lui.  

À lire aussi

Un scénario auquel Jean-Philippe Frère croit malheureusement. Selon lui, il aurait fallu commencer à traiter le problème à la source, dans les Pouilles en Italie, avant que la bactérie commence à se propager. 

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/