3 min de lecture Infanticide

L'infanticide de Berck

Pourquoi Fabienne Kabou a-t-elle abandonné son bébé de 15 mois sur une plage de Berck-sur-Mer à marée montante ? Jacques Pradel sonde cette énigme dans l'Heure du Crime, maintenant que les pièces du dossier ont été rendues publiques

Jacques Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
L'infanticide de Berck Durée : | Date : La page de l'émission
Laure Broulard et Jacques Pradel

Vous pouvez à tout momensoumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Jacques Pradel
Jacques Pradel

Bonjour à tous, 

C'est une  affaire qui nous a tous bouleversé, et qui demeure encore une énigme aujourd’hui pour tous ceux qui connaissent le dossier.

À lire aussi
La cour d'assises du Haut-Rhin à Colmar procès
Sylvie Horning condamnée à 20 ans de réclusion criminelle pour quintuple infanticide

Le mercredi 20 novembre dernier, des pêcheurs de crevettes découvraient sur la plage de cette station balnéaire du Pas-de-Calais, le cadavre d’une petite fille de 15 mois. Noyée. A quelques mètres de là, une poussette en toile grise… 
Il faudra 10 jours pour identifier et interpeller cette femme de 36 ans d’origine Sénégalaise qui vit dans la région parisienne avec son compagnon, un ancien cadre commercial en Afrique noire, devenu scupteur sur bois…

Fabienne Kabou, la mère infanticide, a reconnu les faits mais elle demeure incapable d’expliquer son geste rationnellement. Plusieurs collèges d’experts psychiatres sont actuellement confrontés à cette énigme.

Avec mes invités, nous allons revenir sur l’ensemble de l’affaire et sur la dernière hypothèse avancée par cette mère d’une intelligence hors du commun : elle se serait cru victime d’un envoûtement maléfique qui l’aurait poussé à ce geste terrible !

Jacques Pradel

Un acte incompréhensible

A première vue, rien ne destinait Fabienne Kabou à devenir une mère infanticide... Tous les témoins et les proches la décrivent comme une mère aimante, qui prenait grand soin de son bébé, le nourrissait au sein...
Née à Dakar (Sénégal) dans une famille aisée, elle est élevée à l'occidentale par sa mère et sa grand-mère. Son bac en poche, elle part pour Paris et entame des études de philosophie. Fabienne Kabou n'est pas une jeune femme perdue et déconnectée de la réalité : elle a un QI bien supérieur à la moyenne. Son avocate, Fabienne Roy Nansion, qui s'est aussi occupé de l'affaire d'Outreau, décrit une personnalité hors du commun : 

Au procès, lorsque les gens la découvriront, ce sera un étonnement collectif. Il y a un fossé entre la personne et les faits qui lui sont reprochés...

Fabienne Roy Nansion
Partager la citation

L'avocate avoue avoir encore du mal à "accéder" à la jeune femme, et à la cerner complètement. 
C'est en particulier les aveux et le témoignage de Fabienne Kabou qui a étonné la justice et les experts : bien loin d'inventer un scénario imaginaire ou de se justifier, la prévenue a tout avoué avec un calme surprenant, concluant qu'elle "n'était pas défendable". 

Un témoignage poignant

C'est Le Parisien qui a eu accès au dossier, et qui a publié, le jeudi 18 septembre les propos glaçants que Fabienne Kabou a tenu aux enquêteurs : 

C'est comme si il y avait un projecteur braqué sur moi, qui me guidait parce qu'il y avait de l'obscurité. A ce moment là, j'ai vraiment très peur, je m'arrête...Adélaïde a un petit sursaut, comme si elle venait de se réveiller. Elle devait chercher mon sein. Je lui donne le sein. Je reste debout, je la serre contre moi et puis là, je ne sais pas, je dis non, non, non, j'arrête pas de dire non, je ne sais pas pourquoi. Je pleure, et comme si je disais à quelqu'un je en peux pas faire une chose comme ça, mais je le fais

Fabienne Kabou, propos publiés dans Le Parisien du 18/09/14
Partager la citation

Fabienne Kabou victime d'un sort ?

Les experts psychiatres chargés du dossier ont conclu à une absence de pathologie mentale et psychique chez Fabienne Kabou. Pourtant, ils ont estimé que le jugement de la mère infanticide avait été altéré au moment des faits. La prévenue fait allusion à une force inconnue qui l'aurait guidée et poussé à commettre cet acte terrible. Certains pensent à un sort, lié au vaudou et à des croyances sénégalaises. On se demande ainsi si la défense ne va pas utiliser la figure de Mami Wata, divinité des eaux en Afrique de L'Ouest, qui a pour réputation de "prendre" les vies des noyés....

Nos invités

Timothée Boutry,  le journaliste du Parisien qui a suivi cette affaire hors du commun

Michèle Agrapart-Delmas, psychologue-criminologue

Et au téléphone, 

Rachid Bennegadi, psychiatre spécialiste du transculturel, médecin référent au centre Françoise Minkowska à Paris (centre médico-psycho-social pour migrants et réfugiés)

Lire la suite
Infanticide Berck Fabienne Kabou
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774473179
L'infanticide de Berck
L'infanticide de Berck
Pourquoi Fabienne Kabou a-t-elle abandonné son bébé de 15 mois sur une plage de Berck-sur-Mer à marée montante ? Jacques Pradel sonde cette énigme dans l'Heure du Crime, maintenant que les pièces du dossier ont été rendues publiques
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-infanticide-de-berck-7774473179
2014-09-24 10:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1fFWL8mhxFjAOnaloIni4A/330v220-2/online/image/2014/0924/7774473256_berck.jpeg