2 min de lecture Histoire de France

L'hôtel de Matignon, lieu de pouvoir, lieu de la République

REPLAY - C'est à Matignon à Paris que les différents premiers ministres ont œuvré pour la construction de la France autour des valeurs de la République.

Sophie Aurenche Les Trésors de la République Sophie Aurenche
>
L'hôtel de Matignon, lieu de pouvoir, lieu de la République Crédit Image : NICOLAS MESSYASZ/SIPA | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Aurenche Journaliste RTL

Richard Flahaut est la mémoire de Matignon. Conservateur du patrimoine, c’est lui qui fait visiter l’hôtel particulier aux nouveaux premiers ministres. Au sol de cette cour, les pavés rappellent ceux de la cour de Versailles. Sur le mur de gauche, une immense fresque en trompe l’œil représente la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Un choix de Michel Rocard en 1989, année du Bicentenaire de la révolution.

Au perron principal, on se retrouve dans une "entrée purement officielle", puis l'on traverse un vestibule de pierres dallé de marbre pour arriver au salon rouge. Ancienne salle du trône, lorsque Matignon était résidence des princes de Monaco au XVIIIe siècle, ce salon rouge est aujourd’hui un majestueux salon d’attente, pourpre et doré. 

Le salon bleu, "c'est une pièce extraordinaire au niveau de son décor, et nous sommes ici exactement sous le bureau du premier ministre qui a la même forme", explique Richard Flahaut. Ce salon bleu est une pièce octogonale où le premier ministre reçoit ses visiteurs officiels et prestigieux en tête-à-tête. "Le premier ministre va s'asseoir en général sur le canapé face à la cheminée", raconte encore le conservateur du patrimoine.

Une vue d'un salon de l'Hôtel de Matignon (Illustration)
Une vue d'un salon de l'Hôtel de Matignon (Illustration) Crédit : SIPA

Le troisième salon de l’enfilade du rez-de chaussée, le salon jaune est aussi un salon historique. Sous le Front populaire, c'est ici qu'ont été signés les accords de Matignon qui ont instauré deux semaines de congés en juin 1936. En 1988, c'est la signature des accords de Nouméa, qui prévoient l’auto-détermination des Néo-Calédoniens. Et en 1958 c’est ici qu’ont eu lieu, pendant des soirées et de nuits entières, des heures de réflexion et d’écriture de la nouvelle constitution de la Ve République sous l’impulsion du Général de Gaulle.

"L'immense parc est le miracle de l'hôtel de Matignon", enchaîne Richard Flahaut. Une perspective extraordinaire, plus de 2,5 hectares, pelouses à perte de vue, massifs de fleurs de toutes les couleurs... Un havre de paix. 500 personnes travaillent à Matignon. On parle de maison, pas de Palais comme à l’Élysée, et pour Richard Flahaut, "c'est bien la preuve qu'il y a ici un contact familier avec le premier ministre et son entourage, comme les membres d'une grande famille". 

À lire aussi
Louis XVII histoire
La Curiosité retourne à l'école : L'énigme Louis XVII

Matignon, c'est la deuxième maison de l’État, un lieu de pouvoir, de travail, lieu de la République. "C'est un chef d'oeuvre, une oeuvre d'art", mais aussi "un trésor spirituel et moral par cette succession des premier ministres qui ont construit la France depuis 1935 sur le chemin de la liberté, de l'égalité et de la fraternité", conclut notre guide.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire de France Patrimoine Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants