2 min de lecture

L'État va-t-il se montrer si ferme que ça à Moirans ?

REPLAY - Le Président a affirmé que des sanctions seraient prises mais à la suite des événements d'août, rien ne s'est encore passé.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
"On refait le monde" du mercredi 21 octobre 2015 - l'intégralité Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :
La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

Christian Menanteau chroniqueur éco à RTL, Jean-Christophe Buisson le directeur adjoint de la rédaction du Figaro Magazine, Joseph Macé-Scaron directeur de la rédaction de Marianne et Paolo Levi correspondant à Paris de l'agence de presse italienne Ansa sont les invités des débats d'"On refait le monde".

Après les violences des gens du voyage à Moirans dans l'Isère, il n'y a eu pour l'instant aucune interpellation. Des promesses politiques ont été faites au plus haut niveau de l'État que tout cela sera sévèrement réprimé. Mais le procureur dit que cela prendra des semaines pour identifier les casseurs qui habitent tous dans le camp qui se trouve tout près des endroits saccagés. Un CRS du syndicat de police Alliance était l'invité de Bernard Poirette dans RTL Soir disait qu'il n'y a pas qu'avec les gens du voyage que les CRS ont ordre pendant une ou deux heures de ne pas intervenir. Mais la situation tourne en problème politique. Pour Jean-Christophe Buisson, lors des événements de Roy fin août "on se disait qu'il fallait que des sanctions soient prises au risque d'être un mauvais exemple. L'idée d'avoir gain de cause en toute impunité, aujourd'hui, il s'est passé exactement la même chose."  Il estime qu'il y a un décalage entre le ton très ferme du gouvernement et celui du procureur qui a affirmé que l'enquête allait durer longtemps et qu'elle allait être difficile.

Marine Le Pen, trop souvent sur France 2 ?

Jean-Christophe Cambadélis et Nicolas Sarkozy étaient d'accord aujourd'hui pour saisir le CSA car Marine Le Pen est invitée de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2. Ils trouvent que la présidente du FN est invitée trop souvent de ce programme. Les deux hommes se sont parlés et ont expliqué au CSA que ce n'était pas normal que Marine Le Pen soit invitée si souvent à la télévision publique. Paolo Levi estime qu'il "n'y a pas un jour où elle n'est pas à la télévision. La télévision court après Marine Le Pen mais le pays en général le fait. Vous êtes tous fous de Marine Le Pen. Arrêtez de lui donner toute cette visibilité" supplie le journaliste italien.

Areva, une autre défaite de l'État ?

2.700 postes vont être supprimés chez Areva d'ici deux ans. L'entreprise est dans une situation très compliquée. Elle a du retard sur l'EPR de Flamanville par exemple. Est-ce une autre défaite de l'État, puisque c'est un groupe d'État ? Sur les réseaux sociaux, un internaute ironise "2.700, ça sent la chemise en lambeaux". Une blague qui ne fait pas vraiment rire les autres internautes dont l'un pense que "l'État passe son temps à dézinguer ce qui marche".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants