1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. L'armée suisse a puisé illégalement de l'eau en France pour abreuver ses vaches
2 min de lecture

L'armée suisse a puisé illégalement de l'eau en France pour abreuver ses vaches

Les autorités suisses ont présenté leurs excuses à la France pour avoir prélevé illégalement de l'eau jeudi dans les lac des Rousses, dans le Jura.

Depuis quelques jours en Suisse, dans la vallée de Joux qui jouxte la frontière, les vaches qui vivent en hauteur n'ont plus de réserve d'eau à cause de la canicule (Illustration).
Depuis quelques jours en Suisse, dans la vallée de Joux qui jouxte la frontière, les vaches qui vivent en hauteur n'ont plus de réserve d'eau à cause de la canicule (Illustration).
Crédit : ALEXANDER KLEIN / AFP
Marine Cluet

Des vaches assoiffées auraient pu déclencher un incident diplomatique entre la Suisse et la France. Jeudi 23 juillet dernier, des hélicoptères militaires suisses ont prélevé de l'eau dans le lac des Rousses, dans le Jura,à un ou deux kilomètres de la frontière, afin d'alimenter les réserves d'eau des vaches des alpages suisses, que la canicule avait sévèrement asséchée. Une action pour laquelle l'armée suisse a du présenter ses excuses à la France a révélé lundi soir 27 juillet France 3 Franche-Comté.

Le ballet d'hélicoptères a été très mal vécu par la population, d'autant plus que le département était soumis à des restrictions d'eau, en raison de la sécheresse. "Tout s’est déroulé à notre insu alors que la commune est propriétaire du lac. Ce n’est pas normal", s’insurgeait le maire des Rousses, Bernard Mamet, dans les colonnes du 20 minutes suisse. Se moquant gentiment des réactions de l'autre côté de la frontière, le quotidien affirmait, selon les déclarations de l'armée, dimanche 26 juillet que la France avait donné son feu vert à une telle opération, qui avait permis "de gagner 15 minutes par vol".

Mauvaise interprétation

Or ce n'était pas le cas. Il s'agirait en fait d'une "erreur et pas de la mauvaise volonté de la part des pilotes" a expliqué le chef de la communication des armées Daniel Reist au journal suisse 24 heures. Les pilotes "ont mal interprété", selon le communiqué officiel (visible sur le site de France Info), l'autorisation de survol du territoire français et aurait pris l'initiative d'aller puiser de l'eau dans le lac des Rousses.

Le chef de l'état-major du canton de Vaud Denis Froidevaux a expliqué à FranceTV info s'être excusé au nom de la région. "J'ai aujourd'hui écrit un courrier au préfet pour m'excuser au nom des autorités cantonales. C'est un couac pour lequel nous sommes sincèrement désolés". Le secrétaire général de la préfecture de Franche-Comté Renaud Nury a précisé de son côté avoir "reçu les excuses formelles des autorités cantonales vaudoises et nous avons reçu une proposition de régularisation".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/