1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Jungle" de Calais : 300 policiers déployés à la frontière entre la France et la Belgique
1 min de lecture

"Jungle" de Calais : 300 policiers déployés à la frontière entre la France et la Belgique

REPORTAGE - Les services douaniers belges ont commencé à contrôler la frontière pour éviter un afflux de migrants venus de Calais.

Des policiers belges et des gendarmes français à la frontière franco-belge, à Adinkerke le 23 février 2016
Des policiers belges et des gendarmes français à la frontière franco-belge, à Adinkerke le 23 février 2016
Crédit : DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP
"Jungle" de Calais : les contrôles à la frontière belge ont commencé
00:01:10
Franck Antson & La rédaction numérique de RTL

À la frontière franco-belge, 300 policiers belges sont déployés depuis la nuit du 23 au 24 février. Un dispositif temporairement déployé par la Belgique qui craint une arrivée massive de migrants de la "jungle" de Calais, dont la moitié sud pourrait être prochainement démantelée. Pour l'heure, l'évacuation est suspendue en attendant une décision du tribunal administratif de Lille. Il n'empêche que les autorités belges veulent tout de même dissuader des migrants de faire route vers le port de Zeebruges dans l'optique, toujours, de gagner la Grande-Bretagne.

Entre Bray-Dunes (Nord) et la commune belge de La Panne, les contrôles ont d'ores et déjà commencé. Les patrouilles de police belge vérifient à la lampe de poche l'intérieur de chaque voiture et font ouvrir les coffres pour rechercher des clandestins. Une opération plutôt bien vécue par les habitants du secteur. "Je trouve ça bien. Mais d'un autre côté, c'est triste quand même pour ces gens qui n'ont plus rien", commente une résidente au micro de RTL. Même constat chez les Français qui vont de l'autre côté de la frontière pour se ravitailler en cigarettes. "Il y a déjà des migrants en Belgique et ils ont peur d'avoir un afflux très important. Je comprends qu'ils remettent les services douaniers en place", lance l'un d'entre eux. 

À bord d'un bus qui longe la côte belge, un groupe d'Irakiens est rapidement refoulé. Ils arrivaient du camp de Grande-Synthe, espérant rejoindre le port de Zeebruges. Obligés de repartir à pied vers la France en pleine nuit, leur périple s'est arrêté net.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub