1 min de lecture Attentat

Juan-les-Pins : un mouvement de panique fait de nombreux blessés

Une quarantaine de personnes ont été blessées légèrement, dans la nuit de dimanche à lundi 15 août, à la suite d'un mouvement de foule dans un quartier festif de Juan-les-Pins.

Ambulances à Paris, le 2 octobre 2014. (archives)
Ambulances à Paris, le 2 octobre 2014. (archives) Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Les badauds profitaient de l'ambiance festive du quartier de La Pinède, à Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), connu pour son festival de jazz et ses nombreux bars de nuit. Mais la soirée a été gâchée, dimanche 14 août, par un mouvement de panique, faisant une quarantaine de blessés légers. Selon la radio France Bleu Azur, tout a commencé par des pétards jetés vers 22h30 depuis la fenêtre d'une voiture. Craignant un attentat, la foule s'est dispersée dans la confusion la plus totale. 

D'autres témoignages évoquent le bruit puissant d'un moteur. Dans la nuit de dimanche à lundi 15 août, la police s'affairait à visionner les images de vidéo-surveillance afin de retrouver le ou les éventuels auteurs de l'incident. L'incident a poussé les clients attablés en terrasses à se réfugier à l'intérieur des bars et restaurants. Nice-Matin a diffusé des clichés sur lesquels sont visibles des tables renversées et relayé des témoignages évoquant un mouvement de foule venu de la plage. Les blessés ont été rapidement pris en charge par les secours et la police a "bouclé le centre-ville", selon un témoin. Le 14 juillet dernier, un attentat avait fait 85 victimes sur la Promenade des Anglais à Nice, situé non loin de Juan-les-Pins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat Juan les pins Alpes-Maritimes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants