1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Journée Mondiale sans tabac : la charge de Marisol Touraine contre les industriels du tabac
2 min de lecture

Journée Mondiale sans tabac : la charge de Marisol Touraine contre les industriels du tabac

Dans une tribune, la ministre de la Santé dénonce le lobbying et les opérations marketing des professionnels de ce qu'elle estime être une "destruction massive".

La ministre de la Santé Marisol Touraine à Paris le 24 septembre 2015.
La ministre de la Santé Marisol Touraine à Paris le 24 septembre 2015.
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Journée mondiale sans tabac : les jeunes fument de plus en plus
00:01:09
La cigarette électronique continue de séduire en France
00:00:57
Julien Absalon & Odile Pouget

À l'occasion de la journée mondiale sans tabac qui a lieu mardi 31 mai, Marisol Touraine, ministre de la Santé, publie une tribune à charge dans le Huffington Post contre ce qu'elle considère comme "une destruction massive" et "une drogue". "Le tabac, c'est la promesse d'être malade. Un fumeur sur deux mourra du tabac. Le tabac est responsable d'un cancer sur trois, et le cancer du poumon, lié dans 90% des cas au tabac, tue neuf fois sur dix", écrit la ministre qui reçoit cette année la plus haute distinction de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en matière de lutte contre le tabagisme.

Marisol Touraine en profite également pour dénoncer l'action des industriels du tabac qui "dépensent des sommes astronomiques en publicité, marketing et communication pour nous faire croire que fumer, c'est à la fois convivial et subversif". Elle ne manque pas non plus de s'en prendre au lobbying de ces professionnels qui "combattent pied à pied toute initiative gouvernementale contre la cigarette". "Nous devons lutter contre notre propre inertie", poursuit la ministre. Puis elle estime que "nous devons avoir le courage de dire qu'une société sans tabac est possible et que la génération qui naît aujourd'hui pourrait être la première à ne jamais fumer".

Un lycéen sur dix fume tous les jours

Ces propos interviennent après la publication par la Smerep, première mutuelle étudiante de France, dévoile des chiffres inquiétants concernant le tabagisme chez les jeunes. Il s'avère ainsi, selon une étude OpinionWay, qu'un tiers des étudiants sont fumeurs, 20% des lycéens le sont et 10% d'entre eux fument quotidiennement. Il se trouve également que que 73% de ces jeunes n'envisagent pas d'arrêter. Autant de chiffres élevés qui sont d'autant plus marquants car il ne prennent pas en compte le tabagisme passif.

Dans le même temps, la cigarette électronique continue de séduire en France avec plus de 3 millions de vapoteurs en France, dont 55% qui l'utilisent tous les jours. Si un bon tiers pratique le vapotage exclusif, ceux qui continuent de fumer grillent en moyenne neuf cigarettes de moins par jour. Selon des études récentes, 400.000 personnes auraient arrêté de fumer au moins temporairement grâce à la vape. Les tabacologues considèrent ainsi qu'il s'agit d'un outil efficace en matière de sevrage, avec un taux de réussite multiplié au moins par deux.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/