1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Journée mondiale de lutte contre Alzheimer
1 min de lecture

Journée mondiale de lutte contre Alzheimer

REPLAY - RTL MIDI - Les Auditeurs ont la parole

Des malades d'Alzheimer à l'accueil de jour de Saint-Apollinaire (Côte-d'Or)
Des malades d'Alzheimer à l'accueil de jour de Saint-Apollinaire (Côte-d'Or)
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Les auditeurs ont la parole du 21 septembre 2016
45:57
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Journée mondiale de lutte contre Alzheimer

Une tendance à la stabilisation, voire à la diminution, des nouveaux cas de maladie d'Alzheimer et des maladies apparentées dans les pays riches suscite une lueur d'espoir face à cette pathologie dévastatrice qui reste à ce jour incurable. 

Inattendue dans un contexte de prévisions alarmistes, cette tendance se dessine en particulier pour le taux de nouveaux cas recensés en Europe de l'Ouest et aux Etats-Unis, d'après de récentes études. 

La baisse de l'incidence (taux de nouveaux cas) de la maladie d'Alzheimer et des démences apparentées chez les plus de 65 ans est "une tendance lourde", estime le Pr Philippe Amouyel, épidémiologiste (Institut Pasteur-CHRU, Lille). 

Pour autant, précise-t-il, le nombre total de cas va continuer à augmenter vu le nombre croissant de gens qui vivent de plus en plus longtemps en raison de l'allongement de l'espérance de vie. 

La maladie d'Alzheimer, liée à l'âge et cause la plus courante de démences, serait responsable de 60 à 70% des cas. 

Les démences vasculaires sont la seconde cause. Toutefois, l'association de ces deux pathologies est fréquente, selon les spécialistes. 

La maladie d'Alzheimer conduit à une détérioration de la mémoire et d'autres aptitudes intellectuelles et, progressivement, à la perte d'autonomie. 

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), on compte 47,5 millions de personnes atteintes de démences dans le monde et 7,7 millions de nouveaux cas chaque année, soit un nouveau cas toutes les quatre secondes. 

La rédaction vous recommande

Faut-il étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans ?

 Faut-il étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans ? RTL vous invite à répondre à la question du jour. 

Sondage
Faut-il étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans ?*

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/